Vide-grenier, mode d’emploi

Comment organiser un vide-grenier et en faire un projet ultra-bénéfique pour la dynamique de votre famille recomposée.

Vide-grenier, mode d’emploi

publié le 6 juin 2012 par Laetitia Guizol
Vous avez convaincu Chéri(e) de faire un vide-grenier, les enfants sont même d’accord de participer. Il n’est plus question de se louper. Pourtant, si nous étions des beaux-parents parfaits tous aguerris au système D, ça se saurait. Pour les novices de la brocante, les vierges des vides-greniers, voici un mode d’emploi pour ne pas se planter.

Trouver un vide-grenier près de chez moi

Vous pouvez demander tout d’abord à la mairie de votre commune ou de votre arrondissement les vides-greniers et brocantes prévus. C’est une bonne façon d’anticiper puisque nombre de vide-greniers sont le fruit d’initiatives de quartiers reconduites chaque année.

Autre piste : demander aux commerçants, qui sont toujours dans les bons plans.

Enfin plusieurs sites recensent les dates des vide-greniers et des brocantes dans toute la France :

  • Brocabrac.fr : le plus facile d’utilisation, le plus pro, et il faut bien le dire aussi le moins moche. Le premier site à consulter quand vous vous lancerez dans le projet « participation vide-grenier » !
  • Vide-grenier.org : un site pas très design mais efficace et plutôt complet. À consulter lors de votre recherche de brocante et vide-grenier.
  • VideGrenier.info : Attention, un site visiblement conçu uniquement pour gagner de l’argent avec de la pub. Lors de notre test peu de vide-gerniers étaient référencés. Si vous n’en trouvez aucun près de chez vous testez les autres sites de broc et vide-grenier, ils auront peut-être plus d’info.
  • Lepetitchineur.com : Dommage qu’un nom si mignon renvoie vers un site si peu esthétique. Là aussi, beaucoup de pub. Et si on comprend tout à fait que tenir un site c’est du temps et de l’argent, quand les infos ne sont pas au rendez-vous et les agendas de vide-greniers si pauvres, la déception est au rendez-vous.

Organiser mon vide-grenier pas à pas

  1. Réserver votre stand, et le nombre de linéaires nécessaires. Pour commencer, vous pourrez prendre deux mètres, ni trop, ni trop peu.
  2. Pensez à l’installation du stand, équipez vous de tréteaux, d’une grande planche, de bacs, d’une nappe, d’un portant pour tout exposer. Et d’une voiture si ce n’est pas au pied de chez vous.
  3. Quelques jours avant, préparez bien vos objets : rangez les dans des caisses, des bacs, sur des cintres pendus à un portant. C’est là que toute la famille peut être mise à contribution. Des petits enfants aux grands ados, l’opportunité de se faire de l’argent de poche motive tous les âges :D
  4. Réfléchissez aux prix des objets, et communiquez les à vos co-équipiers de stands, pour une meilleure coordination et éviter les erreurs diplomatiques de vente (« comment, tu as vendu mon magnifique chien en faïence à 2 euros quand j’avais le dos tourné? », « méchante marâtre, mon jeu vidéo vaut bien plus que 3 euros ! »).
  5. Préparez de la monnaie en allant à la banque la veille. Avoir l’appoint, c’est le secret du vendeur.
  6. Préparez en-cas et rafraîchissement, et même un gâteau fait maison pour en offrir un morceau aux passants. Maître mot : con-vi-via-li-té.
  7. Le jour J, levez-vous tôt : les meilleures affaires se faisant le matin, les acheteurs motivés passeront aux aurores.
  8. Profitez de la journée sans pression et amusez-vous à marchander, haranguer, rencontrer vos voisins.
  9. Faites les comptes et placez pourquoi pas l’argent gagné dans un projet famille sympa, comme un resto ou une activité qui récompensera les efforts de chacun. Bref, faites-vous plaisir !

 

Vous avez tenté le coup ? Partagez vos témoignages, vos conseils, et les photos de votre journée vide-grenier.

 

crédit photo mpieracci/cc

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !