Les familles recomposées sur petit écran

Un tour d’horizon de la famille recomposée dans les séries télévisées

Les familles recomposées sur petit écran

publié le 14 mai 2013 par Fanny Pradier
Tout le monde en connaît au moins une sur le bout des doigts, certains y sont accro, et rares sont les chaînes qui n'en programment pas très régulièrement. Les séries télévisées reproduisent des faits, des tendances, des habitudes qui nous sont contemporaines. Ainsi les familles ont toujours été un sujet privilégié. Mais quid des familles recomposées ?

Depuis quelques années, les familles divorcées, monoparentales, recomposées… sont bel et bien représentées, que ce soit en France ou de l’autre côté de l’Atlantique. Mais on constate que ces familles sur petit écran sont présentées de façon à interpeller – par le rire, le plus souvent – le public le plus large possible . Petit tour d’horizon de quelques séries où la famille se recompose.

Notre belle famille (Step by Step)

Carol Foster a épousé Frank Lambert. Tous deux ont trois enfants d’une première union. Ils vivent tous ensemble sous le même toit. Le ressort comique tient notamment aux relations entre les personnages, notamment les frères et sœurs.

Si une famille recomposée est bel et bien mise en scène dans cette série, tout est fait pour qu’on ne voit pas, ou presque, les différentes parentés : un spectateur qui regarderait la série au hasard pourrait ne voir qu’une grande famille. C’est donc une famille recomposée… qui ne s’affirme pas vraiment comme telle.

Selon Aurélie Blot, auteure de 50 ans de sitcoms américaines décryptées, Notre Belle Famille est surtout une tentative de montrer la famille recomposées comme un challenge, mais aussi que l’entente et l’amour sont possibles. “La traduction française du titre , Notre belle famille, fait d’ailleurs référence à cette image de famille recomposée joyeuse et aimante montrant ainsi que les deux termes “familles recomposées” et “amour” ne sont pas antagoniques”. Bel effort.

Family Mix (Türkisch für Anfänger)

Cette fois-ci, la série se déroule en Allemagne, et met en scène une famille recomposée germano-turque. Léna, la narratrice, est l’aînée de la famille Schneider. Son frère Nils, sa mère Doris, psychothérapeute, et elle emménagent avec Metin Öztürk, un inspecteur de la police judiciaire. Metin vit avec son fils Cem et sa fille Yağmur, laquelle s’applique particulièrement à respecter sa foi musulmane.

Là encore on constate un décalage entre les deux familles, mais il est essentiellement culturel. Les difficultés apparaissent très vite entre les protagonistes de la série. Mais elles sont moins sujettes au gag que dans une série américaine comme Notre Belle Famille. Ce ne sont plus deux familles (avec leurs codes respectifs) qui se rencontrent, mais deux cultures, deux modes de vie. Et cette différence de mode de vie cristallise l’essentiel des griefs. C’est un prétexte comme un autre pour repousser les nouveaux membres de la famille (et ce des deux côtés, il n’y a guère que les parents qui fassent démonstration d’une réelle affection). La série doit donc développer, par la suite, l’évolution des sentiments des uns envers les autres, vers (on le devine) plus de tolérance et de compréhension.

Family Mix est diffusée sur NRJ12 en France.

Modern Family

Dans le cas de Modern Family, les personnages forment tous une grande famille : il y a Jay Pritchett, le patriarche, fraîchement remarié à une beauté colombienne, Gloria, venue vivre avec son fils Manny. Jay est le père de Claire et Mitchell : Claire et son mari Phil ont trois enfants, Mitchell a épousé Cameron, et adopté la petite Lily. En somme la seule famille recomposée de ce tableau est celle du patriarche Jay.

La série est conçue comme un faux documentaire comique : les personnages s’adressent fréquemment à la caméra comme s’il s’agissait d’une interview, comme s’ils étaient les sujets d’un reportage. Cela permet de donner un degré de véracité plus important à l’histoire, le spectateur se trouvant face à des personnages qui se livrent, qui semblent non pas jouer leur rôle mais l’incarner comme s’il s’agissait de leur propre vie. Des personnages particulièrement hauts en couleurs, à commencer par Gloria, la nouvelle femme de Jay, une colombienne à l’accent prononcé qui ne supporte pas qu’on se moque d’elle.

Cette modernité a déjà été remarquée, puisque la série rencontre un franc succès aux Etats-Unis, au Canada, en France, au Royaume-Uni ou encore en Belgique.

Côté français : Fais pas ci, fais pas ça

La parenté entre Fais pas ci Fais pas ça et Modern Family est sujette à controverse. Car cette série, antérieure à Modern Family, a été tournée à ses débuts de la même façon : comme un documentaire, le spectateur rentre dans le quotidien de deux familles, les Lepic et les Bouley, qui évoque leurs méthodes d’éducation. Les Bouley forment une famille recomposée, aux méthodes plutôt détendues avec les enfants, tandis que les Lepic se targuent d’être plus rigoristes. Bien entendu, les situations dans lesquelles les familles sont filmée vont faire mentir, partiellement, leurs aspirations.

Là encore, le recours au « faux documentaire » permet d’instaurer une ambiance moins téléphonée et plus surprenante. A l’inverse des séries américaines à la façon de Notre belle famille, ici les personnages sont beaucoup plus attachants. Parce que les acteurs, par leur talent, ne donnent pas l’impression de jouer un rôle dans ce format de série un peu différent. Le spectateur se sent plus proche des personnages et a l’impression de mieux les connaître.

La famille recomposée, sujet moderne

… Et il en existe bien d’autres encore. Que ce soit Que du Bonheur, Life with Derek ou Ma femme, ses enfants et moi (Are We There Yet ?), la famille recomposée apparaît de plus en plus souvent sur les petits écrans, qu’elle soit au centre de l’action ou un épiphénomène dans un tableau plus vaste (à la façon de Desperate Housewives par exemple, avec la famille de Katherine Mayfair).

Ce que permettent ces séries est de montrer un changement dans la vision de la famille. Mais les familles recomposées passent encore trop souvent comme prétexte pour produire un scénario comique : deux familles qui vivent ensemble, deux morales différentes, le clash est inévitable et sert de ressort comique.

Force est de constater que, si en France, aux Etats-Unis, au Canada en Allemagne ou ailleurs on voit de plus en plus apparaître ce type de familles dans les programmes télévisées, elles sont loin de représenter fidèlement, universellement, le quotidien d’une famille recomposée. Mais c’est probablement du au fait qu’elles n’ont jamais eu cette ambition. Dans tous les cas les modèles de familles ont tellement évolué qu’une représentation ne peut suffire à se faire l’image de toutes les familles recomposées.

La multiplication des chaînes et de l’offre télévisée dans les années 2000 a permis de montrer des sujets moins habituels. Une famille recomposée, monoparentale ou même homoparentale aurait été qualifiée, il y a encore dix ans de ça, d’atypique. Aujourd’hui si l’on rencontre ces familles dans un grand nombre de séries télévisées dites “familiales”, c’est que les codes ont changé.

 

Et vous, comment trouvez-vous que les familles recomposées sont représentées dans les séries télévisées ? Et quelles séries appréciez-vous particulièrement ?

Crédits Fais Pas ci fais pas ça, Production Guillaume Renouil et Thierry Bizot

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !