Carte scolaire: les enjeux pour les familles recomposées en 2013

Il sera plus difficile de contourner la carte scolaire à la rentrée prochaine.

Carte scolaire: les enjeux pour les familles recomposées en 2013

publié le 3 mai 2013 par Fanny Pradier
Il sera plus difficile de contourner la carte scolaire à la rentrée prochaine. Une mauvaise nouvelle pour les familles recomposées ?

Les dérogations à la carte scolaire aujourd’hui

En théorie, chaque enfant a un établissement de rattachement en fonction de son lieu de résidence principale. On appelle ça la carte scolaire. Il y a des dérogations. Aujourd’hui on peut demander à ce qu’un enfant suive sa scolarité dans un autre établissement que celui de rattachement pour les raisons suivantes : handicap, prise en charge médicale importante, versement d’une bourse, regroupement de frères et sœurs dans le même établissement, proximité du domicile avec l’établissement souhaité, et d’un parcours scolaire particulier (quand l’élève étudie des matières rares comme le russe ou le chinois).

Rentrée 2013 : arrêt des dérogations pour “parcours scolaire particulier”

Vincent Peillon a publié ce jeudi 11 avril 2013 une circulaire de rentrée concernant ces dérogations. Le “parcours scolaire particulier” ne sera plus pris en compte pour les demandes de dérogation à la carte scolaire à partie de la rentrée scolaire 2013.

L’objectif est de lutter contre la moindre fréquentation de certains établissements. Une petite étape dans la réforme (car ces “matières rares” restent peu enseignées aujourd’hui et concernent de moins en moins d’élèves… et cette décision n’arrangera pas leur situation) pour une meilleure mixité sociale, par ailleurs recommandée par un rapport du Sénat de juin 2012.

Des conséquences pour les familles recomposées ?

On peut se demander si, dans les cas de résidence alternée, les parents auront plus de difficultés à faire accepter leur enfant dans un établissement relativement proche de leurs deux domiciles.

Autre effet possible : ce durcissement des conditions de dérogation évitera peut-être aux parents qui ne respectent pas l’autorité parentale conjointe de décider arbitrairement trop facilement d’un changement d’établissement qui aura des conséquences sur la vie quotidienne de l’autre parent, et de son conjoint beau-parent, indiscutablement. Tous ceux qui font régulièrement de charmants trajets pour aller déposer leur BF à l’école à de longues distances de chez eux y seront probablement en effet attentifs…

Cela-dit, il sera toujours possible d’arguer que l’enfant a des soins spécifiques ou que l’un de ses frères et sœurs est déjà scolarisé dans un autre établissement pour contourner la fameuse carte scolaire. Pas sûr du coup qu’il y ait de vraies différences pour les familles recomposées. Le changement apporté sera donc à constater dans les faits à son application en septembre prochain.

Et chez vous, comment l’établissement a-t-il été choisi ? La carte scolaire est-elle respectée ?

credits histgeo.ac-aix-marseille.fr

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !