Participer à un vide-grenier en famille recomposée ? Oui !

L’occasion parfaite de vous débarrasser des petits et gros encombrants, tout en vivant un projet de famille commun, et en gagnant de l’argent.

Participer à un vide-grenier en famille recomposée ? Oui !

publié le 6 juin 2012 par Laetitia Guizol
Certains projets valent le coup. Participer en famille recomposée à un vide-grenier en fait partie. Non ce n’est pas qu’une question de surfer sur la tendance récup’. Ni une occaz’ de jouer les chefs scouts de la smala. C’est une vraie bonne idée et l’occasion rêvée de vous débarrasser des petits et gros encombrants, tout en vivant un projet de famille commun, et en gagnant de l’argent. Alors faut-il participer à un vide-grenier en famille ? La réponse est oui. Voici pourquoi.

Oui aux enfants, c’est tout !

Ok, on a dit oui pour les enfants. Mais les meubles achetés avec l’ex et les cadeaux que « maman a offert a papa quand on était petits », c’est niet. Votre nid douillet surchargé d’objets, c’est comme l’espace mémoire de votre ordinateur : plus vous stockez, plus ça rame. De temps en temps il est bon de nettoyer, de mettre à la corbeille et de récupérer vitesse et nouvel espace disponible.

Sauf que dans la vraie vie tout jeter c’est un peu brutal. Et ça risque de déclencher un séisme amoureux, voire familial…

Surpoids matériel, surcharge de souvenir, mélange des genres

Quand on s’installe en famille recomposée, les objets et les meubles envahissent et l’espace et l’esprit.

  • D’une, il y a ces objets inutilement en double, comme vos deux lecteurs dvd, vos deux aspirateurs, vos deux cafetières. Or, à moins d’avoir deux cuisines, deux salons, et la passion de l’aspirateur en tandem, vous saisirez que vous êtes subitement suréquipés et encombrés. Sans parler des DVD et CD dont vous ne voulez plus.
  • De deux, il y a les souvenirs du passé, or certains ont une date de péremption : raisonnablement, qui a envie de voir triompher dans le salon la magnifique statue ramenée d’un voyage en Papouasie par votre chéri et son ex ? Vous n’êtes pas emballés par ces pense-bêtes décoratifs : c’est bien normal.
  • De trois, il y a tout simplement ces objets dont le goût heurte la rétine du conjoint, comme ce magnifique chien en faïence offert par mémé et qui prend la pousssière. On comprend bien la valeur symbolique de ce petit cabot, mais n’y a-t-il aucune photographie à encadrer qui puisse remplir plus esthétiquement cette fonction ? Oui, la vie à deux, c’est aussi accepter le goût des autres… Ou inversement, le refuser !

Le verdict est là, vous avez bien trop d’affaires, de styles décoratifs qui ne se marient pas au mieux, et des souvenirs venus d’un ex nid douillet.

Ne gardez pas tout ça chez vous, faites place nette et du neuf avec du vieux

Discutez-en, faites un tri à deux, et prenez les devants. Plutôt que de remiser au placard ces objets du passé, de trop ou les deux à la fois, mettez-les carrément sur le trottoir ! On ne vous parle pas de les laisser à l’abandon, ou de leur dire au-revoir devant une benne à ordure (quoique…). Mais plutôt d’en faire le deuil et de leur offrir une seconde vie. En plus, c’est écolo !

Si les enfants veulent se prêter au jeu, pourquoi ne pas leur proposer à eux aussi de se débarrasser de quelques jouets délaissés pour en acheter de nouveaux avec les petites recettes de leur vente ? Cela fonctionne aussi avec la garde-robe.

À la clé, vous gagnerez de l’espace, dépoussiérerez les souvenirs pour ne garder que l’indispensable de vos vies passées et si vous n’êtes pas les pires vendeurs du monde, vous devriez gagner de l’argent… Peut-être de quoi partir en weekend et rapporter une nouvelle statue ? Après tout, la place est libre à présent ;)

En résumé, vous ferez coup triple : plus d’espace, moins de surcharge du passé, et de quoi investir dans du neuf !

Cerise sur le gâteau : passez une chouette journée

Le vide-grenier, c’est convivial et charmant. C’est l’annonce de la belle saison, et des rues ensoleillées qui deviennent piétonnes pour l’occasion. Ce sont des passants qui se baladent et chinent, des voisins de stands qui vous racontent de sympathiques anecdotes, des discussions enflammées sur le bon souvenir d’un vieux vinyles des années yéyé.

Et puis si vous faites ça en famille recomposée, réunissez-vous autour de cette drôle d’entreprise, amusez-vous ensemble à jouer pour de vrai à la marchande, laissez les enfants courir partout explorer les étals voisins. Bref, laissez-vous gagner par la bonne humeur. Les projets qui réunissent une famille décousue et permettent à chacun de prendre ses marques sous le toit commun, il n’y en n’a pas tant. Profitez-en !

Plus on y réfléchit, plus on se demande comment ne pas y avoir penser avant.

 

crédit photo sblackely/cc

Une Réponse

  1. Allie Belle Maman dit :

    Ah un instant j’ai cru qu’on pouvait y vendre les beaux enfants.

    J’ai fait une fois un vide grenier avec mes belles filles, pas pour se débarrasser du passé mais c’était un moment partagé. La moitié de nos gains est parti en crêpes et bonbons, c’était plutôt sympa.

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !