Faut-il une fête pour les belles-mères ?

La fête des mères et les belles-mères : chaque année, ça fait tiquer !

Faut-il une fête pour les belles-mères ?

publié le 4 juin 2012 par Sabine Coulon
À l'occasion de la fête des mères, dur d'éviter la question : alors, et pourquoi pas une fête des belles-mères ? Faudrait-il fêter officiellement les belles-mamans le même jour que les mamans ? Ou inventer une nouvelle journée ? Ou bien juste laisser tomber et adapter le cadre donné par la société à nos familles qui ont du mal à entrer dans les cases ?

Certaines ont un pincement au coeur en allant chercher leur beau-fils/belle-fille à la sortie de l’école le jour de livraison du fameux cadeau fait main. Parfois même l’enfant arrive avec le cadeau pour sa maman.

Pour d’autres les premières fêtes des mères passées sous le même toit sont fêtées, puis en grandissant, les enfants zappent allègrement leur belle-mère, tout comme d’autres adolescents zappent aussi leur maman d’ailleurs.

Pour certaines encore se voir offrir un cadeau ce jour-là, c’est une surprise à double tranchant, qui fait plaisir autant qu’elle gêne car non, vraiment, ce n’est pas moi la maman ! Le sentiment d’être une usurpatrice, de ne pas mériter cette attention, en tous cas pas ce jour, est assez fréquent.

Il y a celles aussi, il faut bien le dire, qui ne veulent pour rien au monde recevoir un cadeau tout moche d’un enfant qui n’est pas le leur. Cadeau bien souvent fait par la maîtresse, pas du tout par l’enfant. Et il faudra l’accrocher au mûr, ou le poser sur le buffet, là, dans l’entrée… toute-la-vie. Non merci !

Et puis il y a celles qui trouvent ça bien normal que rien de spécial ne soit fait pour elle ce jour-là. Mais qui tiquent un peu lorsque, par hasard, elles apprennent que le beau-père, lui, se voit fêté le jour de la fête des pères. Le recul ne vaccine pas complètement de l’envie.

Heureusement aussi, il y a celles qui ont trouvé le chemin de la sérénité (au moins momentanée !) et qui sourient de toutes ces simagrées. En bon ou en mauvais, l’essence de la relation belle-mère-bel-enfant n’est pas résumée ce jour-là, nous le savons bien.

À toutes je renouvelle ici le clin d’oeil complice partagé sur Facebook hier – le jour J -. Mesdames les belles-mères, les belles-mamans, les jolies-mamans, les marâtres : hier dimanche 3 juin 2012, ce n’était pas votre fête. Pourtant on a pensé à vous ;-)

 

Saviez-vous que la fête des belles-mères (mère du conjoint) existe ? On la fête théoriquement chaque année le 2 avril. Que pensez-vous d’une fête des belles-mères (marâtres) ? Et chez-vous, ça se passe comment ?

 

crédit photo thenickster/cc

 

4 Réponses

  1. klea dit :

    Ahah, je ne connaissais pas la fête des belles-mères (mères du conjoint) et j’en suis bien heureuse ! Jamais je ne fêterai ma BM…!!! Ou alors « lui faire sa fête » dans l’autre sens du terme ? ;-)
    Quant à la fête des mères, elle est ma fête en tant que mère de mon enfant mais jamais ô grand jamais en tant que marâtre. Si je refuse les responsabilités d’une mère vis-à-vis de mon BF, je refuserais aussi qu’il me fête ce jour-là (bien qu’il fête son BP le jour de la fête des pères, d’ailleurs… il avait demandé pour moi et (heureusement) c’est ma BM qui le lui a refusé).
    Un jour pour fêter les marâtres, ça peut être joli pour celles qui vivent avec l’enfant car le père en a la garde principale voire les gardes alternées. Elles participent tellement à l’éducation ! Mais pas le même jour que la fête des mères. Ces enfants comme ceux de parents non divorcés n’ont qu’une seule maman et je trouve qu’elle seule doit être fêtée ce jour-là.

  2. janisisia dit :

    Je suis d’accord pour qu’il y est une fête des marâtres bien séparée de celle de la fête des mères … chacun son rôle, chacun sa place.
    Même si les beaux enfants n’ont pas envie de fêter leur belle-mère, c’est une reconnaissance aux yeux de la famille, des amis, de la société … que le rôle soit enfin vu et reconnu … ça peut être l’occasion de discussion en famille pour découvrir la vie et le ressenti des belles-mères ?!
    Je suis belle-mère de 3 garçons en garde alternée, bientôt maman, et mon rôle de belle-mère au quotidien est le même que n’importe quelle mère de famille tout en n’étant pas leur maman…
    J’ai droit à des petits cadeaux au quotidien, il y a de la tendresse et de l’amour entre nous mais pour autant je ne prends pas la place de leur mère, je suis bien leur belle-mère … ils savent me le rappeler aussi lol
    Alors oui pourquoi pas une fête pour les marâtres !!

  3. Az16 dit :

    Quand après avoir vécu un week-end entier de fête des père je lance à mon compagnon « t’auras été gâté pour la fête des papas », son petit me « coupe » avec un « ce sera pareil pour la fête des BM »… et à ma réponse « ça n’existe pas », il me répond simplement « alors c’est quand on veut »…

    A 7 ans, il lui semblerait naturel de la même manière qu’il fête sa mère puis son père, de me consacrer une journée…

    Sa remarque m’a fait plaisir, c’est sûr, mais en vrai c’est pas si important… à moins que ça officialise un rôle… celui des BM et BP…

  4. Miss Belle-Mere dit :

    La première année avec mes belles-filles (en garde alternée), la plus jeune, alors âgée de 7 ans, m’avait inventé une « fête des belles-mères » le dimanche suivant la fête des mères. Comme le calendrier de garde est toujours calculé (par Chéri parce que Madame est trop fatiguée pour le faire, elle se contente de critiquer, puis de valider) pour que les filles soient avec leur mère le jour de la fête des mères, avec nous le jour de la fête des pères, idem pour les anniversaires de chacun des parents etc, PetiteBF avait calculé qu’elle était forcément avec nous chaque année le dimanche suivant. Mais ça n’a duré 1 année… Elle a oublié sa super idée dès l’année suivante ! Je le lui ai d’ailleurs rappelé cette année quand elle a demandé pourquoi il y avait pas de fête pour les belles-mères, elle avait complètement oublié, ça l’a fait rire, mais la « fête des BM » n’a pas refait son apparition pour autant…
    Cela dit, ça ne me gêne pas plus que ça. J’ai la fête des mères maintenant que je suis une maman, et ça me suffit bien. Je ne suis pas fan de forcer les beaux-enfants à faire un cadeau à leur BM, ni même à lui souhaiter une fête qu’on leur aurait imposé dans le calendrier. Cela dépend trop de la relation BM-BE, donc à chaque famille de trouver son propre équilibre sur ce sujet.

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !