Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatures

Avant, pendant, après : un forum pour ce moment vraiment particulier et fort en émotions variées.

Modérateur: sabine

Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatures

Message par nikita33 » 05 Jan 2015, 15:16

Bonjour à tous.

Je m'explique.... Je vis depuis 2 ans et quelques mois avec mon homme, séparé de son ex avec qui il a eu 2 garçons, des jumeaux.
Ils auront 7 ans dans 2 mois.
Nous les avons eu la douzième semaine de vacances. donc ils ont passé la première avec leur mère et les parents de celles-ci. Et tout le problème est là. Dès qu'ils passent un assez long moment chez leur mère, tout le boulot est à refaire : ils reviennent sales, impolis, insolents, pourris gâté jusqu'à la moelle, et très limite avec moi en particulier.
Ils nous ont pourri les vacances.
Quand j'ai vu la couleur de l'eau et les dépôts dans la baignoire après leur premier bain chez nous, j'ai halluciné! L'eau était dégueulasse! Quand je leur demande : "mais vous vous lavez chez maman?", ils répondent "des fois". Alors que j'impose un bain ou une douche rapide par jour.
je leur coupe toujours les ongles des mains et des pieds, car elle ne le fait jamais. Ils ont les pieds tous fendillés, pleins de crevasses et de callosités car ils ont tous les jours les mêmes chaussures pourries (les moins chères possibles, hein....) . Là, mon chéri en a eu tellement marre de les voir avec les pieds dans cet état qu'il est allé leur acheter des chaussures neuves. En leur recommandant bien d'y faire attention, d'en prendre soin. Le lendemain, ils ont joué avec leurs cousins, et sont revenus dans la maison avec les chaussures neuves de la vieille, complètement bousillées et pleines de boue. Leur père (pour une fois en 2 ans) s'est énervé et les a puni au coin pendant qu'ils lavaient les chaussures. Ça a duré un certain temps. L'un des garçons revenait sans arrêt voir son père pour dire "c'est quand qu'elle est levée la punition?"

Au dîner du nouvel an, je les avais bien briefés, en expliquant qu'on verrait tata, tonton, les cousins, qu'il fallait bien se tenir à table et être poli et sage.... "oui, oui", puis ça a été un florilège de mauvaises attitudes. Et que je sors de table toute les seconds, et que je rote à table exprès, et que je cris, et je tape mon frère, et j'interromps les conversations des grands du style : "papa? papa? papa? papa? papa? papa? papa? papa?"
"AAAAAAAAAAAAAAAARGGGHHHHH !Mais tu vas la fermer ta bouche Sale gosse mal élevé ?!

Et que je t'embarque la nappe et flanquant tout par terre en me levant de table brutalement, et que je fais des caprices pour la bouffe, et que je chouine comme un bébé pendant une heure pour une danette au chocolat.... jusqu'à ce que je l'obtienne. ben oui, pauvre chéri, faudrait surtout pas le frustrer!

Franchement ils m'ont fait honte.
Mais bien sûr, je ne suis pas la maman. Donc moi, je suis une bonniche, tout juste une baby-sitter, qui doit remplir le frigo, les torcher, et fermer ma bouche.

D'ailleurs depuis quelque temps, j'y ai droit : "de toute façon, t'es même pas ma maman, alors j'ai pas à t'obéir".
D'habitude j'encaisse, mais là, au bout d'une semaine, de caprices, de désobéissance et de provocations, je lui ai lâché :
"ben alors, j'arrête de m'occuper de toi. Je ne te lave plus les habits, je ne t'achète plus à manger les choses que tu aimes, je ne te fais plus à manger, je ne joues pus avec toi, je ne t'aide plus ni à te laver ni à t'habiller. Je ne te soigne plus tes verrues plantaires, je ne te mets plus de crème, je ne t'aide plus pour tes devoirs, je ne te mets plus de goûter dans le cartable, je ne te fais plus de bisous et de câlin avant d'aller au lit, je ne me lève plus la nuit quand tu fais un cauchemard... Ben oui, puisque je ne suis pas ta maman "

Ahhhh, la maman, cette femme parfaite qui prend sa douche à poil avec ses deux fils de 7 ans, qui fument comme un pompier (même pendant sa grossesse gémellaire, ce qui a causé des problèmes pulmonaires), qui picole du mauvais rosé le soir pour s'aider à dormir, ou se donner du courage pour nous envoyer des sms d'insultes à minuit, cette femme tellement formidable complètement anorexique et moitié alcolo qui est sur tous les sites de rencontres, qui habite à 2 minutes à pieds de l'école mais est quand même en retard tous les matins. Cette personne géniale tellement dévouée à ses enfants que malgré 3000 euros de salaire et 1000 euros de pension alimentaire affublent ses deux gamins de vêtements toujours 2 fois trop grands pour eux (genre le t-shirt on dirait une robe) "pour que ça leur dure plus longtemps, parce que les habits c'est cher (sic)" et nous refile les week-end les vêtements trop petits, tâchés, troués, ... Cette femme aux petits-soins qui ne leur lave jamais les dents, ni ne soignent les gros comme les petits bobos.

Le plus grand des 2 jumeaux est bourrés de tics neveux et se frotte l'oeil depuis 2 ans ! 2 ans !! Sans que rien ne soit fait. "C'est une allergie". Ben justement si c'est une allergie, ça se soigne ! Tu ne vois pas que ton gosse ça fait 2 années qu'ils se frotte l'oeil au point d'être tout rouge tout le temps? Emmène le chez le toubib, ça te coûte quoi ?
Quand au second, il suce son pouce chez sa mère, et plus chez nous au bout de quelques jours. J'avais réussi à lui faire perdre cette habitude l'été d'il y a 2 ans. Il est retourné chez sa mère, il a recommencé, parce qu'elle ne lui dit rien. Résultat, il a les dents hyper en avant et la mâchoire commence sérieusement à se déformée.
D'ailleurs le plus grands la plupart du temps, on ne comprends pas ce qu'il veut nous dire.
Ils répondent avec insolence, promettent et deux secondes plus tard font le contraire, refusent les ordres, parlent très mal pour leur âge, cassent les jouets, ne rangent rien, mettent 3 plombes à s'habiller. Ils sortent de la douche, on leur dit gentiment :
"aller, ne prend pas froid va vite t'habiller, je t'ai préparé les vêtements sur ton lit".
"Oui, ok.",
puis on répète 1 fois. 2 fois. 5 fois... au bout de la 10 ème fois, je le retrouve assis par terre à poil en train de jouer aux legos. Je lui aurais bien filé une claque. surtout qu'ils me font le coup, ben... tous les jours en fait! A presque 7 ans, je suis désolée, mais ce n'est pas normal.

Mais tout cela quand j'en parle avec mon chéri (avec des méga pincettes, sinon je me fais traitée d'Hitler et de méchante marâtre), c'est comme si je pissais dans un violon.
Leur mère ne fait rien, s'occupe très peu d'eux, fait le "minimum syndical" comme l'avoue mon conjoint. Mais lui de son côté est dans la culpabilité et l’inaction. Il est du genre à ignorer le problème et d'attendre que ça se passe. Sauf que plus ça va, plus c'est grave.
Et moi j'en ai marre. Marre de gueuler dans le vide et de m'occuper de gamins ingrats qui ne sont pas les miens et en plus de me faire engueuler parce que je ne suis pas la mère. Marre de ne pas avoir droit au chapitre.
Si j'avais été leur mère, je leur aurait flanqué une fessée mémorable. Mais je ne lève surtout pas la main sur eux, sinon ils sont foutu de crier à l'enfant battu.

Ce matin encore, à la table du petit déjeuner, j'ai essayé la méthode douce, en discutant calmement et gentiment avec les plus "petit" des jumeaux. Il hochait la tête.... Puis au bout d''un moment, je lui ai demandé : "dis moi, qu'est ce que je viens juste de te dire?" Il a sourit en faisant une mimique de bébé, "heu, je sais pas."
Et "pourquoi tu ne sais pas ?"
"Parce que je ne t'écoutais pas".
"Ha. Donc tu t'en fiche de ce que je te dis. Même quand je suis douce et gentille, tu ne 'écoute pas. Donc tu es juste un enfant méchant, pas sage et malpoli qui s'en fiche?"

Les mauvais moments sont de plus en plus nombreux, et les bons, se font de plus en plus rares.
J'ai un boulot prenant et fatiguant. Je voulais me reposer pendant ces vacances. Je suis claquée. Je me sens vexée, humiliée, utilisée comme la dernière des bonniches.

j'oubliais, mon mec ne veut pas d'enfant avec moi, et m'a faite avortée l'année dernière car il considère que j'ai déjà ses enfants que ça devrait me suffire.

Je le tue aujourd'hui ou plus tard ?
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par fanfreluche » 05 Jan 2015, 15:33

;-)
Dernière édition par fanfreluche le 01 Oct 2015, 07:53, édité 2 fois.
fanfreluche
 
Message(s) : 2803
Inscription : 04 Déc 2013, 15:32

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par nikita33 » 05 Jan 2015, 16:02

Je suis très triste et très choquée de ta réponse.... parce que le pire c'est que je pense que tu as raison. J'en fais trop. Mais en même temps, leur père est genre "je suis là, mais je suis pas là". Pour être honnête, je pense qu'il aime ses enfants, mais que toute la partie pratique et le quotidien, ça l'emmerde. Il n'aime pas s'occuper d'eux. Et leur mère est défaillante, voir nocive.
Je me sens aussi un peu un devoir avec ces enfants. S'ils sont mal élevés, ben c'est qu'on les élève mal, ce n'est pas leur faute. Le père comme la mère.
Ce qui me fait mal, mais vraiment mal, c'est que je me suis dis, à tord, que si mon chéri voyais tout le coeur que je mets à bien m'occuper de ses enfants, il comprendrait que je peux faire une bonne mère pour "notre" enfant. Et en plus, je le faisais vraiment parc que j'en avais envie. La première année était vraiment chouette. Mais je pense que la mère était jalouse (on a eu des sms d'insultes dans ce sens) et du coup a fait un travail de sape de son côté dans mon dos. ça fait environ 1 an que les enfants sont à ce point insupportable. La dame de la périscolaire était même venue me voir pour me dire que l'un des jumeaux était "odieux". elle me dit ça à moi ? Je ne suis pas la mère. Oui, mais elle en parlé à la mère, qui s'en fout, alors elle vient me le dire à moi. Je le dis au père, qui m'engueule. CQFD.
Personnellement je ne me pardonnerai jamais mon avortement car c'est le plus gros regret de ma vie et j'ai sans doute bousillé par amour, bêtement ma dernière chance d'avoir un enfant.
Je vis dans l'ingratitude permanente. L'ingratitude d'un homme qui m'a demandé le sacrifice et de ses deux gamins pourris gâtés jusqu'à l'os à qui l'ont cède tous les caprices. La phrase que je ne supporte plus d'entendre : "mais c'est pas grave, c'est normal, c'est des enfants"....

Quand je dis que puisque c'est comme ça, je ne m'en occuperais plus du tout, il me traite d’égoïste ! MOI ! Égoïste ! après tout ce que je fais depuis deux ans !
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par kler » 05 Jan 2015, 16:10

Bonjour Nikita,

ma réponse croise celle de Fanfreluche, avec qui je suis d'accord.
Moi, c'est ma BF qui m'avait traité d'égoïste, de ne pas faire assez d'efforts pour elle, de ne pas faire taire mes désirs pour lui laisser la place. Elle est allé trop loin, j'ai recadré en listant tout ce que j'avais déjà fait, et ce à quoi j'avais renoncé (quelqu'un vient d'ouvrir un post là-dessus) en tant que BM, forcement, ça, ils ne le voient pas. C'est à ce moment là que mon mari a compris, parce qu'il a entendu qu'il allait me perdre s'il continuait à me demander de m'effacer comme ça devant sa fille.

Je te livre ma première réponse telle quelle.

Alors déjà, à ton homme, tu lui dis clairement : "Non, TU as deux enfants, et TU as de la chance que je m'en occupe et comble un nombre plus que certain des insuffisances de LEUR mère, ce que JE ne suis pas. Moi, Nikita, JE veux un enfant à moi, je veux un couple où je serai femme et mère et pas la bonniche de service. C'est tout ou rien, à toi de voir."
Non mais sérieux, commencent vraiment à me faire chier ces hommes qui pensent que leur ancienne vie devrait nous combler ! Si elle était si bien que ça, z'avaient qu'à y rester.
Je n'en reviens pas qu'il t'ai poussé à avorter : cette grossesse était un accident ou un projet auquel il a renoncé quand c'est devenu concret ? Si c'était un accident ou le mauvais moment, je peux comprendre, mais il ne peut pas te demander un tel sacrifice, si toi tu le désirais, sans te parler d'une nouvelle grossesse désirée. Si lui ne veut pas du tout d'autres enfants, mais que toi oui, ça va être difficile pour votre couple. Il va falloir que l'un de vous revoit sa position, mais à te lire, j'ai l'impression que pour toi ce serait un trop gros renoncement.
Mon mari est comme ton homme, du genre "wait and see", et au final, constater les dégâts les bras ballants, si j'avais su... Bah oui, maintenant que ses enfants sont grands et qu'on ne leur prête plus les excuses du jeune âge, les gens constatent et pointent leur comportement. Une de mes amies, venue passer un week-end à la maison, s'est étonnée que son fils ne soit apparu que pour passer à table et ne soit même pas venu dire au-revoir. Elle l'a dit sur le ton de l'humour, genre "on a tous été ados", mais mon mari a bien compris, parce que non, nous n'avons pas tous été comme ça, et qu'il aurait du forcer son fils à venir la saluer. Sauf qu'il aurait du le faire il y a des années, sans dire, "oh bah c'est qu'un gamin, laisse-le jouer", maintenant, c'est un jeune de 16 ans impoli, qui ne s'en rend même pas compte et/ou s'en fout.
Mes BE ne sont pas aussi gratinés que les tiens, mais j'ai aussi beaucoup de mal avec eux quand on va quelque part. La semaine de vacances chez ma belle-mère a été pénible. Ils demandent des choses : organiser le réveillon un autre jour parce qu'ils veulent faire le nouvel an avec leurs copains (à leur âge c'est normal), mais ne pensent pas à prévenir leur grand-mère, n'ont pas réservé leur trajet retour, n'aident pas, ne préviennent pas s'ils viennent manger ou pas, ne font pas leur lit en partant... J'étais gênée pour ma belle-mère, ça fait vraiment les gens qui arrivent, qui se posent et qui s'en fichent, en terrain conquis quoi. Je n'aime pas être associée à ça, ça me fait honte, mais comme je lui dis souvent, ce ne sont pas mes enfants, ce n'est pas à moi de leur dire.
Tu as bien fait de dire à tes BE tout ce que tu fais pour eux sans être leur mère, et que rien ne t'y oblige. J'ai fait ça avec ma BF une fois, ça a remis les pendules à l'heure. Bon, elle était plus grande aussi, à même de comprendre. Je ne suis pas sûre qu'à sept ans, ils comprennent vraiment mais ils s'en souviendront et comprendront plus tard. N'hésites pas à le répéter, autant de fois qu'ils te diront que tu n'as rien à leur dire parce que tu n'es pas leur mère, tu n'as donc pas à les garder, à les nourrir, à jouer avec eux etc. Au fur et à mesure, ça finira bien par rentrer, et si ça atteint aussi les oreilles de ton homme, ça n'en sera que mieux. Bon courage à toi.
Avatar de l’utilisateur
kler
 
Message(s) : 138
Inscription : 16 Avr 2013, 09:09

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par Skandillig » 05 Jan 2015, 16:36

Je vais rejoindre les filles mais en prenant moins les pincettes : ton mec est un con.
Le problème, ce ne sont pas les enfants mais lui, cet égoïste qui pense que tout est du à ses gosses et qu'ils sont tellement merveilleux que ça devrait te suffire.
Tu as tout fait pour montrer que tu pouvais être une bonne maman et en fais bien trop avec ses gosses.
Laisse ce blaireau et fuis, il n'en vaut pas la peine.
Skandillig
 
Message(s) : 199
Inscription : 22 Juil 2014, 12:33

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par nikita33 » 05 Jan 2015, 16:43

kler,
merci pour ton message.
Pour te répondre, ma grossesse (putain, ça fait mal d'en parler) était un accident dû à l'arrêt de la mise sur le marché de la diane 35. J'ai enchaîné avec une autre pilule qui n'a pas de suite fait son effet.
On était ensemble depuis 10 mois. Mais alors, il vivait déjà chez moi en attendant que son ex trouve un autre appart pour elle et les enfants, et que leur ancien appartement ne soit vendu. Il m'a demandé de l'accueillir chez moi, et ses enfants aussi un week-end sur 2. Ce que j'ai fait. Je n'allais pas non plus les mettre à l’hôtel. C’était le début d'une belle histoire (normalement).
ce qui me blesse c'est qu'à ce moment là, pour lui, c'était trop tôt, il n'étais pas prêt, bla bla bla, mais ça n'était pas exclu pour l'avenir.... Aujourd'hui, c'est juste NIET, il ne veut pas en entendre parler. Ni mariage, ni même pacs, ni bébé, aucun engagement quoi.
Par contre, il me dit que s'il m'avait connu plus tôt c'est avec moi qu'il aurait fait des enfants (SIC).
Je suis profondément chagrinée et blessée car en fait il me considère assez bien pour m'occuper des ses mômes, mais pas assez pour en faire avec moi. et je crois que c'est même encore plus simple que ça. Il ne veut pas se faire chier à pouponner. Tout est contrainte, tout l'emmerde. Il est assez feignasse en somme.
En même temps, il n'en fout pas une à la maison. C'est moi qui fait tout, monsieur met les pieds sous la table. Je précise que je bosse, je suis responsable de com dans une boite de 15 personnes. Je sors du boulot à 18h30 / 19h00.

Quand son ex était enceinte des jumeaux, elle ne faisait pas grand chose, et à leur naissance, lui (c'est ce qu'il me dit) s'en est beaucoup occupé, se levait la nuit, etc...
Et elle faisait peu de choses (toujours selon ses dires).
Or, il sait très bien, connaissant mon caractère, que si j'avais un enfant, c'est moi qui m'occuperait de presque tout, et je mettrais un point d'honneur à faire tout bien comme il faut. Comme je le fais déjà d'ailleurs pour tout le reste à la maison, et pour .... ses enfants! Combien de fois je me suis levée le matin pour leur donner le petit déj, le bain, les préparer pour le laisser dormir, parce que monsieur est fatigué?

On a passé un an à répéter aux enfants de ne pas sortir de la chambre avant 9h00 le matin (il ont un réveil numérique dans la chambre) et de jouer tranquillement ensemble sans bruit. S'ils ont faim, la table du petit déjeuner est dressée, ils n'ont qu'à se servir en brioche et autres, tout est sur la table. Purée ! TOUS les week-end ils nous (me) réveillent entre 7h00 et 8h00, parce qu'ils braillent et ne savent pas jouer sans se taper dessus ou crier. Surtout le plus petit des 2 : il crie tout le temps, il ne sait pas parler sur un ton posé. On est tout le temps en train de lui dire "arrête de crier, parle !".
Ils sont hyper bruyants, ou viennent carrément dans notre chambre pour nous réveiller. Alors que ça fait 1 an qu'on rabâche : "PAS AVANT 9H00 !" Ils s'en foutent. en plus ils sont deux, ils ont toujours un copain pour jouer et s'occuper, alors pour nous réveiller à tous prix?? Depuis le temps qu'on leur dit sur tous les tons ! Ou ils sont débiles, ou ils font exprès de ne pas comprendre, ou ils le font par défi genre "parle à mon cul ma tête est malade". J'ai une préférence pour la n° 3.
et leur père : "rhhoooo, mais c'est pas grave, c'est des enfants, ils sont trop petits pour comprendre (ils ont 7 ans). Ils ne se rendent pas compte. Tu sais il y a plein d'enfants qui sont beaucoup plus casse-pieds. Eux sont adorables! "
Adorables ? Des casses-couilles professionnels oui !
Et c'est bibi qui se lève, qui prépare, qui gronde, qui met au bain, qui habille....
Puis Monsieur se lève péniblement vers 10h00. A son tour, il prend sa douche, fait sa toilette, squatte la salle de bain. Et à 11h00 : "Ben t'es pas encore prête? Mais qu'est ce que tu as foutu ?"
Ben comme tu vois chéri, de la chaise longue !
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par nikita33 » 05 Jan 2015, 16:53

Skandillig a écrit :
> Je vais rejoindre les filles mais en prenant moins les pincettes : ton mec
> est un con.
> Le problème, ce ne sont pas les enfants mais lui, cet égoïste qui pense que
> tout est du à ses gosses et qu'ils sont tellement merveilleux que ça
> devrait te suffire.
> Tu as tout fait pour montrer que tu pouvais être une bonne maman et en fais
> bien trop avec ses gosses.
> Laisse ce blaireau et fuis, il n'en vaut pas la peine.


@Skandillig
En fait il se rend très bien compte que ses enfants ne sont pas les adorables petits anges qu'il prétend quand il est obligé de passer du temps seul avec eux. Au bout de 2 heures avec eux, il rentre à la maison énervé, stressé, il ne les supporte pas si je ne suis pas là pour le décharger. Il compte beaucoup sur moi, surtout pour l'autorité (ben oui, comme ça c'est moi la méchante marâtre autoritaire, comme c'est pratique). Mais quand il est obligé d'être seul avec eux, il revient : "purée, ils sont insupportables ! Ils n’écoutent rien."
Ha oui, sans blague ?
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par Skandillig » 05 Jan 2015, 17:12

Sauf que ces gosses, tu ne leur dois absolument rien ! et à lui non plus les concernant. Ce sont SES boulets, pas tes enfants.

Alors soit tu fais le choix difficile de te libérer de lui et de ses gosses, soit tu fais comme nombre d'entre nous : tu ne fais rien pour eux, mais rien DU TOUT !
Ils se réveillent la nuit? Chéri va se lever
Ils ont besoin d'être lavés, soignés, nourris ? Chéri va s'en occuper
Ils manquent de maturité ? Ca n'est pas ton problème, ce ne sont pas tes gosses.
Ils sont pénibles ? Tu pars faire un tour seule en laissant chéri avec ses boulets.

Quand l'autre est là et mes filles absentes (3 semaines par an) voici ce que je fais : je me barre avec le bébé en vacances chez mes parents comme ça le petit prend l'air et voit la famille.
Le seul truc que je fasse pour lui, c'est lui acheter des fringues car chéri a des goûts bof bof et préparer son repas en même temps que celui des enfants (on mange après eux). Mais laver ses fringues, aller le chercher à l'école, l'emmener à ses activités ? Sauf cas très exceptionnels c'est même pas en rêve. Il n'y a qu'au niveau de notre budget qu'il compte, le reste je m'en tape royal, j'en ai trop fait au début.
Skandillig
 
Message(s) : 199
Inscription : 22 Juil 2014, 12:33

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par Lolla » 05 Jan 2015, 22:08

...
Dernière édition par Lolla le 01 Fév 2015, 23:28, édité 1 fois.
Lolla
 
Message(s) : 233
Inscription : 16 Mars 2013, 19:41

Re: Vacances de Noël, gamins pourris, insupportables, immatu

Message par nikita33 » 06 Jan 2015, 11:28

Lolla a écrit :
> Bonjour Nikita,
> Une question toute bête : aimes-tu toujours ton homme ? Partagez-vous
> encore de bons moments dans tout ça ? Et quel âge as-tu ? (je te demande
> ton âge car tu écris que tu as "bousillé ta dernière chance d'avoir un
> enfant").
> Je suis choquée par l'attitude de mufle de ton homme. Te faire avorter, et
> te refuser la maternité en te disant que TU as déjà SES enfants et que ça
> devrait te suffire ?! Sans parler de tout ce que tu supportes !
> "Eux sont adorables!" la prochaine fois qu'il ose te dire ça, tu
> le mets au défi de les assumer INTÉGRALEMENT, du lever au coucher, et après
> de comparer vos ressenti...
> A mon avis tu en fais bien trop pour lui et sa tribu, ils ont tous pris de
> bien mauvaises habitudes. Il semble te considérer pour la mère de ses
> enfants et sa femme de ménage. Or tu es leur belle mère et sa compagne,
> c'est pas pareil !




Ha non, la mère certainement pas ! J'ai tous les devoirs envers eux mais aucun droits sur eux. Et si j'ai le malheur de faire une critique, faut voir ce que je me prends! J'ai eu la bêtise de dire que je pensais que l'un de ses fils devrait sans doute voir un orthophoniste (il a du mal à faire sortir ses phrases, qui sont souvent sans queue ni tête. Les 3 quarts du temps il n'arrive pas à formuler ce qu'il pense et on ne comprend pas ce où il veut en venir, ce qu'il veut nous dire... ce qui est frustrant pour lui et pour nous). Il est très vite dissipé, et peu attentif. souvent il est ailleurs. Il ne fait pas de phrases construite, mêmes simples (style, sujet, verbe, complément). contrairement à son jumeaux qui est un moulin à parole et s'exprime très bien (voir trop, il nous saoule, ne sait pas se taire et braille tout le temps).
Ben qu'est ce que je n'vais pas dit, mon dieu ! J'aurais traité son gamin d'attardé, le résultat aurait été le même. Des foudres se sont abattues sur moi!
alors que si je dis ça, c'est parce que je constate des choses qui n'évoluent pas, ou plutôt en mal depuis deux ans, et que les parents ne font rien. Il n'y a pas de honte à faire quelque séances d'orthophoniste ! Si je dis ça c'est pour son bien à ce gamin.
En fait, j'ai l'impression d'être la seule à me préoccuper vraiment d'eux.
Leur mère donne le change, mais ne fait pas grand chose. Et leur père, c'est "c'est pas à moi de la faire, c'est à leur mère".

Pour te répondre, je vais avoir 38 ans en juillet. Oui, je l'aime. Quand on est que tous les deux on est bien ensemble. Et jusqu'à l'année dernière, on était bien aussi avec les enfants.
Depuis surtout les vacances d'été dernier, où son fils nous a littéralement pourri les vacances.
Il a fait caprice, sur caprice, sur caprice, crise sur crise, chouinerie, sur chouinerie, non stop pendant 1 mois. Du matin au lever, jusqu'au soi au coucher. Plus, la violence, l'insolence, le défi. C'était sans répit. Je suis rentrée crevée, lessivée de vacances. J'avais hâte pour la première fois de ma vie de retourner bosser.
Je me suis confiée à une amie, que mon conjoint connait bien aussi. Et je le lui ai dit. Elle lui a répété. Bien sûr, j'en avais parlé avec lui, et il était là aussi, il avait bien vu. Ben, il a nié ! En bloc ! Non, son fils ne nous avait pas du tout gâché les vacances. Il ne voit pas de quoi je parle et pourquoi j'avais raconté ça. J'étais sciée !
Il est dans le déni concernant ses enfants. Pour lui ils sont parfaits. Ils sont tellement mignons, et tellement sage, et tellement intelligents.... Mais bien sûr.
Mignons, mouai. Sages, parfois. Intelligents, .... je dirais dans la moyenne, ni plus ni moins.

Un jour, il m'a dit que j’étais la nounou de ses enfants, et je pense que ça lui a échappé, il s'est vite rattrapé en disant que c'était pour rire. Moi je crois que c'est la vérité qui est ressortie.

De mon point de vue, ils n'aiment pas leur enfants. Du moins, ils ne les aiment pas bien. Ils les idéalisent, leur passe tous les caprices, les infantilisent et les bêtifient. Plutôt que de soigner c qui ne va pas, les pousser à être ambitieux, leur faire faire des activités créatives ou sportives (ben oui, c'est chiant ça prend du temps....), les aider à devenir autonomes et à bien grandir.
Franchement est-il normal de devoir engueuler 50 fois par jour, tous les jours un enfant de 7 ans pour qu'il ne se ballade pas à poil pendant 30 minutes dans la maison avec juste une chaussette au pied (c'est le temps qu'il lu a fallut pour enfiler une chaussette) pour qu'il s'habille après avoir pris son bain?? C'est quand même la base non ? Je sors du bain, je me sèche, je m'habille.
Est ce que c'est être trop exigeante ça ??
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12

Suivant

Retour vers Vacances

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron