Il fait le bon choix

Avant, pendant, après : un forum pour ce moment vraiment particulier et fort en émotions variées.

Modérateur: sabine

Il fait le bon choix

Message par Skandillig » 23 Juil 2014, 12:07

Je suis très fière de mon homme au sujet des vacances : il a 3 semaines et s'est arrangé pour que l'autre le voie pendant une semaine et demie et passer le même temps avec moi, mes filles mais surtout notre fils.
Il part dans sa région natale une semaine pour emmener le petit chez ses parents et profiter de sa région, rentre ensuite pour nous accompagner mes enfants et moi en vacances avec mes parents (qu'il adore) pour une semaine et demie avant de récupérer le petit et finir ses vacances avec lui. Quand à moi je rentrerai... plus tard avec mes petits.
Je trouve ça fantastique car il a compris que pour moi les vacances ça n'était pas quand l'autre était là et n'a pas chercher à l'imposer dans ma famille (de toute façon la première semaine il n'y a pas assez de couchages), sachant à quel point ça s'était mal passé la derniere fois qu'il les avait vus.
Skandillig
 
Message(s) : 199
Inscription : 22 Juil 2014, 12:33

Re: Il fait le bon choix

Message par fanfreluche » 23 Juil 2014, 12:22

;-)
Dernière édition par fanfreluche le 30 Sep 2015, 08:52, édité 1 fois.
fanfreluche
 
Message(s) : 2803
Inscription : 04 Déc 2013, 15:32

Re: Il fait le bon choix

Message par Skandillig » 23 Juil 2014, 12:32

Fanfreluche, je trouve ça franchement abusé que ton homme t'impose sa gamine de 19 ans pendant ses vacances !
Une semaine, ça passerait encore mais toute la durée, à son âge ! N'a-t-elle rien de mieux à faire que de vous coller ?
Pour les repas je pense en effet que tu n'as pas à te plier en 4 : elle est en âge de cuisiner pour elle.
Peut-être pourrais-tu lui offrir un livre de cuisine enseignant les bases ? Je pense que c'est un bon message et si elle en prend soin ça va lui rester à vie.
Pour le petit c'est tout benef : il va passer du temps avec ses grand-parents qui vont le pourrir, sans moi pour l'embêter et une partie avec mon amoureux.
Mon chéri, lui, va profiter de bon temps avec toutes les personnes qu'il aime même si elles ne seront pas ensemble.
Skandillig
 
Message(s) : 199
Inscription : 22 Juil 2014, 12:33

Re: Il fait le bon choix

Message par fanfreluche » 23 Juil 2014, 12:50

;-)
Dernière édition par fanfreluche le 30 Sep 2015, 08:52, édité 1 fois.
fanfreluche
 
Message(s) : 2803
Inscription : 04 Déc 2013, 15:32

Re: Il fait le bon choix

Message par fanfreluche » 23 Juil 2014, 13:58

;-)
Dernière édition par fanfreluche le 30 Sep 2015, 08:52, édité 1 fois.
fanfreluche
 
Message(s) : 2803
Inscription : 04 Déc 2013, 15:32

Re: Il fait le bon choix

Message par kler » 23 Juil 2014, 14:19

La phrase à ne jamais dire à une belle-mère = "Tu pourrais faire un effort" ! Et, eux, ils en font quand des efforts pour nous !
La dernière fois où j'ai entendu cette phrase, prononcée par ma BF tout occupée à nous faire des reproches et culpabiliser son père, "si vous ne faites pas d'efforts, j'irai vivre chez maman", j'ai sorti le bazooka :
- quoi, comment, pardon ? faire quoi ? j'ai du mal entendre ?
Qui se soumet à un calendrier qui n'est pas le sien et s'en trouve bien trop souvent privée de ces projets perso ?
Qui a quitté un super boulot et supers amis pour venir s'en prendre plein la gueule pour pas un rond ?
Qui a "pris le package", y compris pour les départs en vacances dans ma famille ou chez mes amis ? qui ne peut pas vider son sac tranquille quand ses amis viennent parce que vous voulez ABSOLUMENT être là (ben, ouais, sont trop cool mes copains), alors que vous n'arrivez même pas à intégrer ma présence une semaine sur deux ?
Qui a renoncé à avoir plusieurs enfants parce que chéri ne se sent pas une âme de père de famille nombreuse et qu'il a eu la joyeuse idée d'en faire deux avant de me connaître ?
Qui doit supporter de faire cohabiter deux familles sous son propre toi (eux + leur père ; eux + leur mère) et toujours passer en dernier ?
Alors dis-moi maintenant, tu as VRAIMENT l'intention de m'en demander ENCORE ?
Ca m'a fait un bien fou. Bon, elle n'est pas partie vivre chez sa mère (à l'époque, naïve, je ne le voulais pas, j'espérais reconstruire ma relation avec elle, quelle cruche je suis), mais avec l'internat ça fait tout comme. Un week-end sur deux, c'est bien.
Avatar de l’utilisateur
kler
 
Message(s) : 138
Inscription : 16 Avr 2013, 09:09

Re: Il fait le bon choix

Message par Araucaria » 23 Juil 2014, 17:51

bravo a ce papa qui a compris quels sont les besoins pour chaque membre de sa famille étendue et recomposée.
Au moins un face à tous les autres qui font que personne n'est aussi heureux de reprendre le boulot qu'une BM qui a passé de merveilleuses vacances avec Chéri et ses boulets ( oups pardon, désolée, mais c'est la 2e semaine ou je me les farcis et j'ai juste envie d'hurler...)
Araucaria
 
Message(s) : 182
Inscription : 19 Mai 2014, 20:43

Re: Il fait le bon choix

Message par fanfreluche » 23 Juil 2014, 19:00

;-)
Dernière édition par fanfreluche le 30 Sep 2015, 08:52, édité 1 fois.
fanfreluche
 
Message(s) : 2803
Inscription : 04 Déc 2013, 15:32

Re: Il fait le bon choix

Message par kler » 24 Juil 2014, 09:57

Je venais de terminer une très longue réponse, racontant cette triste histoire, et mon message à disparu... Grrrrr
Je vais essayer de le faire en raccourci.
Mon mari n'a pas eu le choix. Personne n'aurait pu m'empêcher de lui répondre ce soir là.
Ma BF sortait de sa 2nd hospitalisation pour anorexie. A ce moment là, elle a désigné des coupables : son père et moi. Elle passait alors tout son temps chez sa mère. Nous n'avions alors aucune idée de ce qu'elle nous reprochait. Son père refusait de faire valoir les règles de la garde alternée, parce qu'il fallait lui laisser le temps, la laisser faire comme ça lui faisait plaisir, la pauvre, elle avait tellement souffert à l'hôpital etc.
Ce soir là, madame nous faisait enfin l'honneur de sa présence, car sa tante était chez nous. Elle a fait la gueule toute la soirée, et alors que son père et moi étions occupés à faire la vaisselle et débarrasser la table, elle est passée devant moi comme une furie, pleine de colère, pour partir dans sa chambre. Là, déjà, j'ai commencé à criser.
Quand la soeur de mon mari nous a rejoint disant qu'il fallait qu'on parle avec elle, parce qu'elle n'allait pas bien, il a fallu que j'aille me calmer dehors avant de rejoindre la table des accusations (sa tante a souvent jouer les médiatrices, elle-même ayant souffert d'anorexie).
Là, ma chère belle-fille a exposé tous ses reproches : elle ne trouvait pas sa place chez nous (elle y avait à peine passé 4 jours en un mois) !), notre couple était trop fusionnel (j'étais enceinte de 3 mois et elle nous faisait vivre un enfer d'angoisse et d'inquiétude depuis 1 an, oui, nous nous soutenions ! Et encore, j'ai été bien trop souvent seule pour une femme enceinte). L'achat de notre maison était notre projet à nous, dans le but de faire un enfant, et que nous n'attendions qu'une chose, de les mettre dehors. Que nous ne faisions rien ensemble (encore aurait-il fallu qu'elle soit là), alors que sa mère passait son temps à lui créer des activités pour qu'elle ne pense pas à son problème avec la nourriture. Que si nous ne faisions pas d'EFFORTS, elle irait vivre chez sa mère.
Il y a eu un silence. Mon mari m'a regardé, il était paumé. Moi, j'étais remonté comme un coucou. Il m'a laissé prendre la parole en premier, je ne me suis pas fait prier. J'ai tout dit, bien trop gentiment, parce que sonnée. J'ai passé toutes mes économies (3x plus que leur père) dans une maison avec 5 chambres, mais je m'en fous. J'ai passé mon été à refaire la peinture de leurs chambres, mais je m'en fous. J'ai sauvé son anniversaire en cuisinant un repas validé avec elle, au tout début de son anorexie, parce que sa mère voulait absolument l'emmener au resto alors que ça la mettait en panique totale. ce soir là, j'ai quitté le boulot plus tôt, passé plus de 2h dans la cuisine, invité sa mère à se joindre à nous, mais je m'en fous. Elle a été la première personne à qui j'ai annoncé ma grossesse (après mon mari quand même), car elle allait être hospitalisée deux jours plus tard, mais je m'en fous.
Alors, ce soir là, pas question que je me taise. J'ai dit ce que j'avais à dire, qu'il n'était pas possible de me demander le moindre effort supplémentaire. Trop c'est trop. Les choses ont été dites (même si, après le choc, j'aurais pu en rajouter bien plus), mais notre relation est définitivement morte ce soir là, et c'est moi qui ai donné le coup de grâce. La pension a été salvatrice, aujourd'hui nous cohabitons et c'est bien suffisant.
J'ai pleuré toute ma grossesse à cause de cette gosse, d'abord de tristesse puis de rage. Jamais je ne lui pardonnerais les mots qu'elle a tenu ce soir là. Mon mari ne le comprend pas. A l'époque je faisais des cauchemars, je n'arrivais pas à nourrir mon bébé et on me l'enlevait. A la fin de ma grossesse, on a découvert une anomalie, sans gravité heureusement, mais ma puce a dû être opérée. Je ne peux m'empêcher de penser que si j'avais pu vivre ma grossesse dans des conditions normales, en étant entourée et soutenue, jamais ça ne serait arrivé. Il m'a fallu beaucoup de temps, pour dépasser une colère stérile et aller de l'avant, mais plus rien ne me lie à elle désormais. Et c'est maintenant que oui, j'attends son départ de la maison (pas d'université dans notre ville ! les seules formations post bac ne sont pas dans son créneau).

Petite précision, ce jour là, c'était le jour de notre mariage, entre 2 témoins, personnes d'autre n'était au courant, sauf mes BE bien sûr, qui ont préféré rester chez leur mère.
Avatar de l’utilisateur
kler
 
Message(s) : 138
Inscription : 16 Avr 2013, 09:09

Re: Il fait le bon choix

Message par fanfreluche » 24 Juil 2014, 10:25

;-)
Dernière édition par fanfreluche le 30 Sep 2015, 08:53, édité 1 fois.
fanfreluche
 
Message(s) : 2803
Inscription : 04 Déc 2013, 15:32

Suivant

Retour vers Vacances

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)