Vivre avec une mère alcoolique

Episodes de la vie de tous les jours, coups de blues et réflexions diverses qui font le lot quotidien des beaux-parents. Racontez ici vos aventures.

Modérateur: sabine

Vivre avec une mère alcoolique

Message par nikita33 » 22 Juin 2017, 14:18

Tout est dans le titre.
L'autre week-end, l'un de mes BF (celui qui a des problèmes de langage, des retards, des problèmes de compréhension, et des problèmes de poids, bref, il cumule...) m'a dit tout net que sa mère était alcoolique.
Sur le cou, j'ai un peu accusé le choc, puis je me suis mise un peu à l'écart après, et on a discuté. Je lui ai demandé pourquoi il m'avait dit ça. Il m'a répondu : "des fois, maman, le soir elle se lâche. Et puis je sais qu'elle ne va pas vivre longtemps".
Je lui ai demandé pourquoi, et il m'a répondu en mimant : "parce que maman elle (il mime quelqu'un qui tire fortement sur une cigarette) et elle (il mime quelqu'un qui boit comme au goulot avec le pouce en levant le coude et en faisant un son de "glou glou glou").
Je suis restée sur le c**. Voir un enfant de 9 ans faire ces gestes, mimer ainsi sa mère, ça m'a heurté. ça m'a travaillé toute la journée.
Ensuite j'ai continué à lui posé des questions, du style, qu'est ce que tu entends par "elle se lâche". Et là il me dit que sa mère titube (il l'a mime), et "elle s'aide des murs" (elle se tient aux murs pour marcher.)
Un soir elle est même tombée et s'est vautrée sur un porte manteau qu'ils ont dans l'entrée et s'est mise à pleurer par terre.
Grave.
Franchement je plains ces pauvres gosses qui vont encore se taper les 9 prochaines années avec une mère de plus en plus alcoolique. ça fait longtemps que je tente d'alerter mon homme sur ce sujet. elle a déjà eu des problèmes cardiaques. Je précise qu'elle est aussi anorexique et qu'elle n'a que 36 ans ! elle est plus jeune que moi! Mon homme a toujours minimiser, mais là, il ne peut plus faire l'autruche.
Et puis, il y a un facteur aggravant :
La sœur de mon homme est en train de divorcer. Elle a plaqué son abruti de mari, ce qui l'a fait très fortement remonter dans mon estime.
Du coup, tenez vous bien, l'ex de mon homme, et le mari de ma belle-sœur sont devenus copains de beuveries, ... et plus si affinités.
Il a dormi chez elle à poil dans son lit, devant les enfants qui sont revenus chez nous tout chamboulés, en nous disant qu'ils étaient choqués et qu'ils se posés plein de questions du type : "est ce tonton va devenir notre beau-père ? "
Le futur ex-mari lui aussi a toujours eu une grosse tendance à lever le coude. Alors il passent leurs soirées ensemble chez elle, à fumer comme des pompiers, boire comme des trous et à dire du mal de la famille ! C'est top n'est ce pas ? Et tellement sain pour les enfants ! Le second BF s'est plaint à maintes reprises des fumées de cigarettes dans l'appartement (il est très sensible et racle de plus en plus la gorge). avant au moins, elle fumait à la fenêtre, et picolait après que les enfants soient couchés.
Du coup, ma belle-sœur, qui était super copine avec Madame Ex, l'a éjectée de sa vie en lui disant qu'elle ne voulait plus rien savoir d'elle (ben ouai sympa la copine, tu divorces et elle, elle se jette sur ton mari plutôt que de te soutenir en tant qu'amie, c'est beau l'amitié).
Les enfants assistent aux conversations où ils entendent du mal de leur tante, de leur père, et de comment à eux deux ils vont les faire chier, les plumer, leur soutirer un max de pognon (dans ces termes)...
Hier soir, ma belle-sœur a téléphoné à mon homme. Son futur-ex mari a passé la soirée aux urgences psychiatriques pour avoir mélanger alcool et médicaments. Il avait plus de 2 grammes dans le sang.

La seule chose dans toute cette histoire qui est positive, c'est que la famille qui avait très clairement pris le parti de l'ex, a vu sa vrai nature et s’est finalement rapproché de mon homme.
Sa sœur est venue chez nous et pleurait en disant, "j'ai été conne, je ne comprends pas. Je croyais qu'il avait changé, alors que j'ai un frère formidable et en fait c'est moi qui avait changée. Et elle je ne veux plus rien savoir d'elle".
Du dur, quand on sait que mon homme, sa sœur, et Madame Ex bossent tous ensemble...

En attendant moi je répare les pots cassés, tente de créer du lien avec sa sœur, tente de rassurer les enfants en leur montrant une image de famille stable et saine, histoire qu'ils sachent qu'il existe des contre-exemples.
Et mon homme qui ne veut toujours pas d'enfants avec moi, et qui repousse sans arrêt la date du mariage...
ça fait plus d'un an, et on a toujours pas fixer de date.
Dernière édition par nikita33 le 29 Juin 2017, 12:41, édité 1 fois.
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12

Re: Vivre avec une mère alcoolique

Message par khundalini » 27 Juin 2017, 14:52

Dur, dur. difficile de penser a autre chose que les pauvres enfants!
C'est déjà une bonne chose que la famille de ton homme ouvre enfin les yeux.
Je trouve ça bien que ton BF soit venu t'en parler. Ça veut dire beaucoup.
En as-tu parle avec ton homme? il a dit quoi? N'avez vous pas moyen de faire quelque chose? car la ca devient vraiment mauvais pour les enfants? Ça n'est pas étonnant qu'il est tout ces problèmes.
khundalini
 
Message(s) : 41
Inscription : 25 Mai 2016, 20:23

Re: Vivre avec une mère alcoolique

Message par nikita33 » 29 Juin 2017, 11:36

khundalini a écrit :
> Dur, dur. difficile de penser a autre chose que les pauvres enfants!
> C'est déjà une bonne chose que la famille de ton homme ouvre enfin les
> yeux.
> Je trouve ça bien que ton BF soit venu t'en parler. Ça veut dire beaucoup.
> En as-tu parle avec ton homme? il a dit quoi? N'avez vous pas moyen de
> faire quelque chose? car la ça devient vraiment mauvais pour les enfants?
> Ça n'est pas étonnant qu'il est tout ces problèmes.


Mon homme a fait l'autruche pendant plusieurs années, ce qui est étrange car il m'avait aussi déjà parlé que son ex, lorsqu'ils étaient encore en couple, avait tendance à boire quand elle n'avait pas le moral.
Je pense que comme beaucoup d'homme, il pense que si on en parle pas, ça n'existe pas.
C'est pratique. Mais bon, là, il est quand même forcé d'admettre qu'il y a a vrai problème et assez grave, vu le comportement des enfants.
De plus, depuis que son ex et le mari de sa sœur sont plus ou moins ensemble (leur relation est bizarre, basée sur le sexe et l'alcool, c'est un peu glauque), il voit que ses enfants sont perturbés. aussi bien ses enfants que les enfants de sa sœur aussi d'ailleurs. Ils vont mal. Je le vois bien. Le week-end dernier on les avait avec nous, ils ont juste été insupportables tout le week-end. ça faisait un moment qu'ils s'étaient calmé, mais là ils nous ont vraiment pourri le week-end. Je ressens bien que c'est parce qu’ils veulent qu'on s'occupe d'eux. Mais moi ça m'épuise.
On en a parlé encore hier soir, il se rend compte que ses enfants "régressent" sur certaines choses : l'obéissance, l'hygiène, les résultats scolaires, ... ils se bébéisent beaucoup. Je pense que tout est lié.
La seule chose ce serait qu'ils viennent vivre avec nous, mais cela signifie que madame ex renonce à sa précieuse pension alimentaire. C'est pas gagné.
Et de mon côté, je rumine de plus en plus. J'aurais 40 ans en juillet. Toujours pas de projet bébé.
Je me vois mal éléver ses gosses à plein temps avec tout ce que cela comporte, et de mon côté me voir refusé d'avoir un enfant à moi.
Je ne vois pas pourquoi ce serait toujours à moi de tout sacrifier.
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12

Re: Vivre avec une mère alcoolique

Message par khundalini » 03 Juil 2017, 14:43

Pour ce qui es de renoncer a la pension alimentaire, elle n'a pas vraiment le choix la. Elle ne prends pas bien soin de ses enfants et a un problème, on peut pas dire qu elle n est rien contre elle et qu elle est franchement le choix.
Je comprends que ce soit difficile pour toi d'accepter ça alors que tu ne peux pas avoir ton enfant. Vous en avez de nouveau parle?
Même sans avoir ses enfants a plein temps, serais-tu vraiment prête a accepter de ne pas avoir d'enfant ?
khundalini
 
Message(s) : 41
Inscription : 25 Mai 2016, 20:23

Re: Vivre avec une mère alcoolique

Message par nikita33 » 04 Juil 2017, 11:15

Il le sait, pas de bébé pour moi, ça veut dire qu'il peut toujours courir pour que je me retrouve belle-mère à plein temps.
Il m'a menti pendant des années et a joué la montre en misant sur le fait que je finirai bien par être trop vieille pour avoir un enfant. Maintenant il a deux gosses chiants et mal élevés qui cumulent les tares, et une ex alcolo qui lui en fait baver. Tant pis pour lui. Il sait aussi qu'un de ces jours je partirai, et que ce sera à cause de ça.
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12

Re: Vivre avec une mère alcoolique

Message par Alba1 » 04 Juil 2017, 11:41

"Il sait aussi qu'un de ces jours je partirai, et que ce sera à cause de ça."...

En es-tu bien sûre ?
La plupart des hommes sont trop lâches pour partir quand il le faudrait et croient que les femmes ne font que du chantage et se plaignent mais ne partiront pas. Ce jour là il tombera de haut et n'aura que ses yeux pour pleurer et ses 10 doigts pour assurer tout ce que faisait sa compagne corvéable à merci pour lui et ses chiards. Mais ça sera trop tard, quand c'est fini, c'est fini...
Encore une fois je te trouve bien trop dévouée et bienveillante, moi je n'aurais pas pu faire ce sacrifice-là je crois.
Alba1
 
Message(s) : 217
Inscription : 19 Juin 2014, 10:20

Re: Vivre avec une mère alcoolique

Message par nikita33 » 04 Juil 2017, 15:11

Il le sait, mais rejette l'idée bien sûr.
Il le sait car on en a parlé il y a peu.
Je vais avoir 40 ans dans quelques jours. J'en ai reparlé avec lui, il fait la carpe.
Je le lui ai redis, "tu te rends bien compte qu'un de ces quatre, j'en aurais vraiment marre, et je te quitterai à cause de ça, et que je ne reviendrai pas?". Il hoche la tête. Il s'en rend compte mais est trop lâche et trop faible.
Là depuis quelques temps, je suis super mauvaise avec lui, agressive. Parfois méchante je le reconnais. Mais je n'y arrive plus. Je n'arrive plus à faire semblant que tout va bien, que ses enfants sont de petits anges, etc... ses gamins sont de sales gosses, mal élevés, crades, loin d'être génies. Son ex est une chieuse égocentriste, alcolo et accro aux jeux d'argent. Sa sœur a quitté son mari, ben, je ne vous dit pas toutes les saloperies que lui fait le beaux-frère ! Quelle famille de merde franchement !

Je me suis attachée à ses enfants, mais je suis contente de ne pas les avoir tout le temps à la maison. S'ils devaient vivre chez nous, ce serait MES règles, MON éducation, ou rien. Et si en plus je dois faire une croix sur un enfant à moi, franchement je ne vois pas au nom de quoi je devrais continuer à me sacrifier. Je n'ai pas signé de contrat qui dit que je dois faire l’esclave jusqu'à ma mort, pour rien du tout e retour.
nikita33
 
Message(s) : 638
Inscription : 05 Jan 2015, 14:12


Retour vers Au jour le jour

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité