Là je craque

Je refuse que cette situation qui exige déjà beaucoup d’adaptation remette en question nos choix de vie. J’ai l’impression qu’on nous sabote chaque fois qu’on met un pied devant l’autre.

Là je craque

publié le 27 mars 2013 par BP Anonyme
Je suis arrivée à saturation, au point où je remets tout en question, même mon couple. J'ai du mal à prendre du recul quand il reçoit des appels de son ex pour demander des comptes parce qu'elle a trouvé deux insectes dans le lit de leur fille ou parce que leur fille s'est réveillée en ayant mal au poignet.

Je l’ai rencontré brièvement cette ex qui a l’art de nous pourrir la vie – si je fais la liste, je hurle – une femme aigrie, sans scrupules, qui ne voit pas plus loin que son nez.

Voilà un an que nous accueillons les filles qu’a reconnu mon conjoint. Elles ont 4, 6 et 10 ans. Il n’y en aurait qu’une de lui mais comme il a un grand coeur, il a reconnu les deux plus jeunes. Il est le seul père à être resté de tous les ex de la maman, alors il trime. Faut dire qu’il a osé la quitter au lieu de « rester pour sa fille », pour aller vivre avec une autre. Je pensais adopter un homme et sa fille mais en fait il y en avait 3…

Je suis furieuse contre lui de ne pas arriver à protéger notre famille des abus de son ex qui nous impose de garder les filles toutes les vacances en sachant qu’on avait prévenu qu’on devrait être indisponible quelques jours.

Je suis furieuse d’être malgré moi la cheville ouvrière qui permet à Mme de partir au pied levé et à mon homme d’avoir le bonheur de passer du temps avec sa fille., ses filles, enfin je sais pas trop Je suis furieuse que mon homme se repose sur moi pour garder ses filles sans chercher à savoir tout ce que je dois gérer.

Et si je craque maintenant, c’est parce que les derniers évènements sont venus remettre en question nos efforts pour mon projet de garder des enfants à domicile suite à la visite pour l’agrément. « 4 enfants à gérer, ça doit être difficile. En garder un de plus, ça ne vous fait pas peur? »

Je refuse que cette situation qui exige déjà beaucoup d’adaptation remette en question nos choix de vie. J’ai l’impression qu’on nous sabote chaque fois qu’on met un pied devant l’autre.

Je suis épuisée tant moralement que physiquement d’avoir géré les vacances des filles et la préparation de la visite pour l’agrément. J’ai des vertiges, des troubles de la vue…

Quoique je fasse pour que tous y trouvent leur compte, quoique nous fassions pour les filles, elle refusera toujours de voir ce que nous essayons de leur apporter.

Alors là, je n’ai plus envie de faire d’efforts, de supporter l’indolence de la grande qui met trop de mauvaise volonté pour participer aux tâches courantes, de supporter ses façons d’intervenir dans ma façon d’éduquer ma fille.

Je n’ai plus envie de me décarcasser pour proposer des activités, de courir pour répondre à leurs besoins et demandes.

Je n’ai plus envie d’avoir à éduquer des enfants par intermittence avec le sentiment que tout est encore et encore à refaire genre « après manger vous débarrassez la table!!! ». Le pire qu’elles m’ont fait je crois que c’est engloutir tout le petit-dej en se chamaillant les restes sans en laisser ni à ma fille ni à moi comme je suis partie la soigner. Ce jour-là j’ai failli annuler la sortie spectacle…

Je veux être égoîste, m’absenter les prochaines vacances au pied levé ou au moins mettre les filles au centre aéré pour ne plus avoir à m’en occuper. Je me contenterais de faire la lessive et la bouffe… le rêve…

Ne plus être belle-mère pendant encore quelques temps – juste me consacrer à l’essentiel et me faire du bien.

 

crédit photo scwoling lion/cc

5 Réponses

  1. lasaonoise70 dit :

    Bonjour,
    Les périodes de doutes sont nombreuses et difficiles à surmonter… Il faut vraiment prendre sur soi… Je vous souhaite beaucoup de courage et beaucoup d’amour pour y arriver… Je sais par expérience que nous ne sommes pas des « puits sans fond » et sans soutient de notre partenaire se n’est pas possible…
    Bien a vous

  2. lilousam dit :

    Bonjour, comme vous, je me suis épuisé a vouloir contenté Cherbeaufils au détriment, a certains moments de ma fille. Comme vous, mon mari s’est reposé entierement sur moi dans la gestion du quotidien de son fils , sans se poser de questions , sans un remerciement . Comme vous, je suis épuisé moralement, physiquement, avec des vertiges(!!!), des migraines,
    Mon mari ne mets d aucune aide, d aucun soutien…
    Je ne peux que vous conseiller de « lacher prise », de ne plus vous occuper de ces enfants.Oui, c est dur, car nous avons ouvert la porte de notre coeur a cet homme et a son (ses) enfants. Mais, a trop de prendre la porte en plein visage, il vaut mieux la refermer.Comme il est dit precedemment: nous ne sommes pas des puits sans fond…
    Si j avais écouté les allusions de mon mari, moi aussi, j aurais mis en peril mon entreprise pour etre « a la maison » quand son fils rentre du college, quitte a refuser du travail (alors que ma fills peut m accompagner). Je ne serais pas partie en vacances avec ma fille, car il fallait rester « dans le coin » pour que Cherbeaufils passe son été a faire des allers-retours chez nous et chez sa mere, nous empechant de partir plus de 3 jours…Mon mari est au service de son fils, libre a lui. Moi, je ne suis au service de personne et encore moins a celui d un enfant mesquin , incapable de dire ‘merci » et de mauvaise foi…
    Il faut dire STOP!
    prenez soin de vous, de votre fille…plein de courage

  3. coco dit :

    pourquoi a t on l’impression que les péres cherchent plus une nounou ou une bonne ? dites leur stop et m…de en même temps! on ne se met pas dans des états pareils pour des enfants qui ne sont pas les siens! si il veut une nounou qu’il l’embauche ou bonne idée si le papa n’est pas dispo au centre aéré alors!
    on ne devrait jamais etre obligé de gérer le quotidien de nos beaux enfants si on ne veut pas, pourquoi nous, parce qu’on est la femme de la maison? serions nous encore en train de vivre au 19eme siécle?
    pour ma part je ne m’occupe de rien si je n’ai pas envie, c’est mon homme qui fait la lessive de sa fille, son bain, ses repas… et je trouve ca normal je ne suis pas la nounou gratuite de service! tu vas finir par en vouloir enormement à ton conjoint et ca va vraiment nuire à votre couple
    bon courage!

  4. Marjolaine dit :

    Je ne sais pas trop quoi dire, à part que nous devons arrêter de tjs mettre les autres en avant mais que nous devons penser plus à nous… Tellement facile à dire, mais comme on s’est déjà (trop?) investies c’est difficile de revenir en arrière… Alors un seul mot, tjs le même entre BM, COURAGE!!!!!

  5. sylhoe dit :

    Bonsoir,
    Alors perso je comprend trés bien ce ras le bol, car j’éprouve le même!!!parcontre je suis soutenue par mon conjoint et comme toi j’ai attendue d’atteindre des limites extremes pour dire stop!!!
    De mon côté quand la fille de mon conjoint vient s’il doit sortir ou aller bosser ben il l’a depose chez ma belle mere, mais moi c fini je ne garde plus la demoiselle et ben ça fait du bien!!!!

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !