Je ne sais plus comment agir avec ma compagne

Les belles-mères galèrent, les papas aussi. L’un d’entre eux est face à une situation très tendue car sa compagne rejette vivement ses enfants.

Je ne sais plus comment agir avec ma compagne

publié le 2 novembre 2012 par SuperBP
SuperBP est généralement sollicité par des beaux-parents. Mais aujourd'hui c'est un père qui nous écrit. Un papa drôlement démuni face à l'attitude de sa compagne. Alors on a hésité à lui répondre, ici c'est un lieu pour les beaux-parents après tout, pour une fois qu'on en a un, on ne va pas le lâcher. Oui, mais la question ici, est justement bien relative à la belle-mère. Alors on a décidé de répondre à ce papa-paumé que l'on va appeler S.

La question de S., papa paumé

S. raconte : « Bonjour, Je ne sais plus comment agir avec ma compagne. Je suis papa de 2 enfants de 11 et 7 ans d’un premier mariage et papa avec ma compagne d’un bébé d’un an. Or les rapports de celle-ci avec mes 2 premiers enfants sont très tendus et cela s’est aggravé avec l’arrivée de notre enfant en commun.

Depuis toujours (sauf les premiers mois) ma compagne refuse d’embrasser ses 2 beaux-enfants lorsqu’ils arrivent chez nous 1 w-e sur 2 (alors qu’elle embrasse les enfants des inconnus), à peine s’ils ont droit à un bonjour de vive voix. Elle leur dit en permanence qu’ils sont nuls. En privé elle me dit qu’ils sont moches, inintéressants, qu’ils sont tout ce qu’elle déteste chez des enfants… En 5 ans nous ne sommes jamais partis en vacances ensemble alors que je ne demande qu’une semaine par an…
Bien-sûr elle essaie d’éviter les contacts entre notre fils et mes 2 premiers enfants. Dernièrement, lorsque que je lui ai parlé d’une ressemblance physique entre mon aîné et notre fils d’un an elle s’est énervée en me disant que le comparer à mon aîné c’était le comparer à Adolf Hitler !

Bref, je ne sais plus quoi faire. Lorsque j’ai mes enfants le week-end je m’occupe de tout : devoirs, repas… mais rien n’y fait… tout est prétexte pour se disputer ces week-ends là… Je ne sais plus quoi faire… Je suis épuisé moralement… Mon amour pour elle s’éteint petit à petit et je songe à la quitter… de plus elle refuse que nous allions voir un spécialiste de la famille recomposée… »

La précision utile

Une précision utile avant réponse : SuperBP n’est pas devin, il ne connaît pas l’historique ni le point de vue des autres parties concernées, notamment celui de la belle-mère concernée. Il ne s’agit donc ici pas de juger, mais bien de donner un avis, parmi tant d’autres, un avis subjectif qui n’a pas valeur de jugement, à partir d’un seul témoignage, sans connaître l’histoire au complet. Okay, tout le monde est d’accord ? Bon, on peut y aller pour la réponse de SuperBP alors ;-)

La réponse de SuperBP

Eh bien, pour être tout à fait franche, il semblerait que votre compagne soit loin d’être la belle-mère idéale…

En première lecture, je dirais que votre situation est presque à un point de non retour, et que vous séparer peut sembler être une bonne chose pour mettre fin à vos souffrances et à celles de vos deux premiers enfants. On ne peut pas penser que le temps n’arrangera les choses. Et puis, il y a votre petit dernier de un an… Qu’en est il pour lui, comment va t il grandir dans ce climat de tension ? Avez-vous essayé d’en parler avec votre compagne ?

Ne pas apprécier ses beaux-enfants est chose courante, mais il y a des limites. D’après ce que vous dites, elles paraissent largement dépassées. Votre compagne n’arrive pas à vous pardonner d’avoir eu des enfants avant elle. Ils représentent pour elle un amour qui ne lui a pas été donné. Elle les rejette totalement. Elle cherche à les détruire avec des mots, des attitudes, et vous blesser.

Continuez à vous occuper de tout quand ils sont chez vous, et tant pis pour les vacances en couple, c’est certainement mieux ainsi. Il manque des informations pour en dire davantage. Mais puisque votre compagne refuse de voir un spécialiste que vous pourriez consulter à deux, pourquoi ne feriez vous pas la démarche seul. Un regard extérieur, neutre, devrait vous aider à ouvrir des portes, y voir plus clair, mettre à jour ce qui se joue dans votre relation (votre histoire, son histoire), et ce que vous, vous voulez vraiment. Et vous aider à garder le cap (le vôtre).

 

Et vous, belles-mères qui lisez ce témoignage, qu’en pensez-vous ? Avez-vous eu déjà la sensation de dépasser largement les limites par périodes ? Quelle réponse auriez-vous donné à ce papa ? Et quel conseil souhaiteriez-vous donner à cette belle-mère qui ne doit pas franchement rigoler non plus ?

 

crédit photo patator/cc

14 Réponses

  1. delpheric dit :

    Bonsoir,

    J’ai du lire plusieurs le courrier reçu et celui envoyé, car à la première lecture je pense que ma réaction aurait été plutôt virulente.
    On ne connait pas le passé du couple, donner un avis n’est pas simple supeSB a très bien répondu !
    Pour moi il y a de la jalousie, du chagrin, du doute et de la peur.
    Selon les ages, l’écart également d’age des 2 personnes peuvent influencer.
    On aimerait tous être le ou la première de notre conjoint, de lui faire vire des moments qu’il n’aurait eu qu’avec nous; mais la vie ne l’a pas voulut ainsi et ce n’est pas facile de l’accepté.
    je souhaite beaucoup de courage à ce papa qui se doit de protéger tout ces enfants

  2. klea dit :

    Je vais faire un peu de provoc : pourquoi avoir fait un enfant avec cette femme que vous trouvez si mauvaise ?

    Et vos enfants, s’ils souffrent de sa présence dans votre vie, les avez vous emmenés s’exprimer chez un tiers neutre (pas de la famille) pour savoir s’ils ressentent la même chose que vous ? Êtes vous prêts à quitter votre compagne et votre bébé (deuxième séparation d’avec une femme que vous avez jugée bien pour devenir la mère de vos enfants, ça interroge…) ?

    Pour le reste, à part discuter sans la culpabiliser, je ne vois pas… On ne peut pas reprocher à quelqu’un de ne pas aimer des enfants qu’elle n’a ni désirés ni élevés, en particulier maintenant qu’elle connaît la différence puisqu’elle est mere.
    Il est normal que vous vous occupiez de vos enfants et pas elle, puisque ce sont les votres. Sauf si vous cherchiez pour eux une maman-bis mais visiblement elle ne l’est pas.
    Quant à les embrasser, si ce n’est pas sincère je ne vois pas l’intérêt ni pour elle ni pour eux. Elle a le droit de ne pas aimer leur éducation, non ?

    La seule chose pas acceptable ce sont les insultes devant eux. Mais c’est bien plus le signe d’une souffrance que d’une mauvaise intention. La comparaison avec Hitler est très malvenue mais pourquoi souligner une ressemblance (que vous voyez en tant que père) entre le bébé et votre aîné qu’elle n’arrive pas ou plus à supporter ? Si elle souffre de ça, c’est sûrement parce qu’elle voit en eux une trace de leur mère et de votre passé avec elle, donc qu’elle a besoin d’aide. Pas de ce genre remarque.

    Je n’aime pas mon Bf. Je ne l’embrasse pas (mais je déteste embrasser tous les enfants en dehors de ma fille). Je ne m’en occupe pas. Mais je ne lui dis rien de négatif. Cela fait de moi une mauvaise marâtre mais pas un monstre ni une mauvaise mère. D’ailleurs cela est surtout l’expression de mon malaise vis à vis de son comportement envers moi et envers ma fille. Ce que vous supportez de vos enfants car ils sont vos enfants, peut sembler insurmontable à votre compagne. Je songe notamment à toutes les piques du quotidien, tous les moments où un enfant envoie promener les adultes, etc. Pensez-y.

    Enfin, ayez conscience qu’il est difficile d’accueillir chez soi des enfants pas éduqués comme on le souhaite alors qu’on se casse la tête à éduquer son propre enfant. Peut etre qu’elle en souffre ?

    • Stefe dit :

      Je pense qu’embrasser un enfant pour lui dire bonjour (je ne parle pas là de faire un câlin) quand il arrive chez soi est de la politesse la plus élémentaire, BF ou pas, aimé ou pas. Que le père se laisse aller à voir une ressemblance entre son aîné et son bébé me semble tout à fait normal : il y a un lien indiscutable entre tous ces enfants, ils sont le même père ! Que ce soit douloureux ou non !
      Provoc contre provoc : pourquoi avoir un enfant avec un homme qui est déjà père si on ne veut rien avoir à faire avec des enfants qui ne sont pas les notres ?

  3. klea dit :

    @stefe je n’embrasse pas un enfant qui me traite de connasse et ne supporte pas de se trouver dans la même pièce que moi. Que ça choque ou pas. On ne sait pas pourquoi cette femme réagit ainsi, il est évident qu’elle souffre et sûrement depuis longtemps.

    Chez moi la situation était parfaite avant que nous nous mariions et ayons un enfant. Visiblement pas chez eux vu que le papa dit que c’est « pire » (donc c’était déjà dur…). D’où ma question.

    Quant au lien entre demi frères et soeurs, il n’existe pas toujours non… jouer aux ressemblances quand la mère souffre de voir en eux une histoire dont elle est jalouse ou qu’elle ne digère pas ne doit pas beaucoup l’aider (mais est ce le but, finalement, quand on voit la violence des réactions…?). Il y a des femmes qui pensent accepter le passé amoureux de leur homme mais qui ont en réalité besoin d’aide (tout comme il y a des femmes qui ne supportent pas qu’une autre côtoie leurs enfants). Les blâmer ne les aide pas. Attendre qu’elles insultent des enfants n’est pas leur rendre service ! Avant qu’elle en arrive là il y a probablement eu des occasions de discuter avec elle, non ?

    C’est facile de juger cette femme par le seul portrait de monstre livré par son compagnon. Personne ne sait ce qu’elle ressent et ses difficultés à elle. Personne ne sait ce qui se passe dans sa tête. Il est inacceptable d’insulter des enfants mais il me semble aussi inacceptable de laisser la femme qu’on aime souffrir au point d’en arriver là. Ou alors elle a toujours ete comme ça et la faute revient au père qui n’avait qu’à aller voir ailleurs avant que ses enfants ne soient insultes !

  4. PapaPaumé dit :

    Bonjour,
    Je ne lui demande pas d’aimer mes enfants, l’amour ne se décrète pas.
    Je lui demande juste d’être avec les miens comme elle est avec ceux des autres : neutre.
    Lorsque je l’ai connu elle sortait d’une histoire avec un homme qui avait lui aussi 2 enfants. Le fait qu’elle connaisse ce genre de situation m’avait rassuré à l’époque.
    Mes enfants ne l’ont jamais insultée et ne m’ont jamais dit qu’ils ne voulaient pas la voir.
    Au contraire ils étaient au début admiratif auprès d’elle. Maintenant quand ils sont dans la même pièce qu’elle ils évitent de parler de peur de se faire reprimender. Petite anecdote : hier ma fille joue à côté de moi avec sa console vTech. Notre bébé la regarde 5minutes et la ma compagne arrive et dit : on a déjà 2 débiles à la maison, je n’en veux pas un troisième… et ma fille qui était dans le salon depuis 5mn est retournée dans sa chambre.
    Je ne lui demande pas non plus d’être une maman bis . Hier à 13h elle ne se sent pas bien et va se coucher. Je lui demande si on l’attends pour manger , elle me reponds qu’elle n’est pas comme nous un estomac sur patte. J’ai donc preparé le repas seul une fois de plus et mangé avec mes deux aînés. Lorsque le bébé s’est réveillé je m’en suis occupé seul jusqu’à environ 16h30..,

    • klea dit :

      Elle n’est effectivement pas obligée de les aimer, elle a le droit aussi de ne pas apprécier l’éducation qu’ils reçoivent (c’est bien qu’elle vous le dise à vous, mais seulement à vous, pas à eux). Elle peut aussi leur trouver des défauts mais elle pourrait aussi éviter de vous blesser en vous disant tout ça. Cela dit si elle cherche à vous blesser c’est peut être pour que vous compreniez qu’elle va très mal. La seule chose qu’il ne faut pas laisser faire, c’est quand elle insulte vos enfants devant eux. Je le redis mais bon…

  5. klea dit :

    Elle traite votre enfant de débile devant votre enfant ?! Ce n’est ni normal ni acceptable. Qu’elle le pense et le garde pour elle…
    Cela dit je maintiens au vu de ce que vous décrivez que votre compagne a besoin d’aide. Avant d’entamer une éventuelle thérapie àndejx

  6. klea dit :

    Elle traite votre enfant de débile devant votre enfant ?! Ce n’est ni normal ni acceptable. Qu’elle le pense et le garde pour elle…

    Cela dit je maintiens au vu de ce que vous décrivez que votre compagne a besoin d’aide. Avant d’entamer une éventuelle thérapie à deux, elle a besoin elle de voir quelqu’un. Elle ne peut pas avoir changé sans avoir mal. L’arrivée d’un bébé bouleverse une marâtre car l’équilibre qu’elle se forgeait est modifié, certes, mais pas au point d’insulter des enfants.

    Vos enfants ont ils vu quelqu’un (de neutre, pas de la famille) pour exprimer leur propre ressenti ? Ils ont peut être peur mais perçoivent peut être les choses différemment quand meme, surtout celle ou celui de 7 ans.

    Parlez vous du fait qu’elle « démissionne » auprès de son propre bébé ? Elle désire que vous passiez du temps avec (si vous avez un travail prenant par exemple, je ne sais pas…) ou c’est pour ne pas voir vos enfants ? C’est quand même grave d’en arriver là avec son bébé d’un an (sauf si c’est dans une démarche de vous laisser tisser des liens, mais à vous lire j’en doute). Ça aussi c’est le signe qu’elle va mal et qu’elle a besoin d’aide. Vraiment.

    Avant de la quitter, essayez de lui dire de se faire aider. Mais ne pardonnez pas qu’elle insulte vos enfants en leur présence…

  7. labellemere dit :

    Bonjour,
    Je suis la belle mère, la fameuse belle mère dont on parle ici. Mon compagnon vient de me donner ce lien afin que je vois ce qu’il a dit de moi. Je suis stupéfaite, horrifiée, bien sûr. Il ne vous a pas dit certaines choses et en a omis bien d’autres. Je suis avec lui depuis 5 ans mais je ne vis avec lui que depuis 2 ans. Je ne croyais pas son ex quand elle disait qu’il ne s’occuppait pas de ses enfants (jugement du divorce) ni quand elle a dit qu’il l’avait battue (une soirée en garde à vue et un rappel à la loi, dans son casier).
    Mais il a omis de vous dire qu’il est violent, qu’il m’a trainée par terre quand j’étais enceinte de quelques mois. Ces deux premiers enfants? Je me méfie effectivement de l’ainé de 10 ans qui est suivi pour troubles de comportement et manipulation. Il a été suivi par de nombreux psychiatres et psychotherapeutes. Il est suivi par un hôpital spécialisé et a été mis sous médicament, sous le fameux traitement dont on parle souvent. J’en ai fait des cauchemards pendant ma grossesse quand son fils m’a dit à table devant lui : » si tu meurs, le bébé va mourir, non? ». Ce garçonnet est violent à l’école avant même la séparation de ses parents, au centre aéré et a failli être renvoyé de son école. Sa propre mére fait une dépression et son compagnon refuse de vivre avec elle à cause de son fils. mes amies me trouvent courageuse.
    Depuis la naissance de mon bébé, je m’en suis occupée seule, entierement du matin jusqu’au soir.
    Je me suis même battue pour qu’il ne le laisse pas pleurer comme il voulait le faire à cause de ses coliques.
    Un papa parfait? non, loin de là.
    Quand mon bébé a eu 4 mois et demi, j’ai évité à une seconde près que son fils ainé lui « marche dessus » car il ne l’avait pas vu sur son tapis d’éveil….

    Bref, vous n’avez eu qu’une partie de l’histoire effectivement.
    Je n’insulte pas ses enfants, nous nous engueulons à cause de son manque d’éducation (il les mets devant la télé ou une console pour ne pas avoir à s’en occuper)

    Et vous pouvez croire qui vous souhaitez. C’est un papa paumé certes, qui n’a jamais voulu se voir tel qu’il est, qui ne veut surtout pas voir son premier enfant tel qu’il est. Il a délaissé complétement sa fille, par ailleurs.

    Et moi, je suis une femme épuisée et tellement déçue par l’homme que j’avais choisi comme pére de mon enfant. J’ai même été suivie par une psychologue pour mes cauchemards. Lui pense qu’il n’a pas besoin de psy….

    Et je veux le quitter depuis des mois. C’est lui qui ne veux pas, qui me menace, qui menace mon bébé.

  8. PapaPaumé dit :

    Bien entendu le juge a laissé la garde de ses 2 premiers enfant au père , dans un systeme qui privilegie la mère . C’est une pratique bien connue. Mon divorce à été il est vrai très difficile avec une femme qui me trompait ostensiblement en le niant jusqu’au jugement du divorce.

    Pour revenir sur le fond du sujet , non je ne suis pas parfait loin de là.
    Oui je défends mes enfants et je m’interpose quand elle les insultes.

    Oui je m’occupe moins du bébé en semaine qu’elle. Je compense le weekend . Mais nous avons déménagé à 10mn de son travail mais en contrepartie à 45mn du mien. Donc je rentre plus tard.

    Oui je laisse parfois mes enfants jouer à la console. J’ai de toute façon tort à chaque fois : ils jouent à la console = je ne m’occupe pas de leur éducation. Je les aides à faire leurs devoirs = je ne m’occupe pas assez du bébé.

    Concernant mon fils Aîné il est difficile certes , même si cela se calme depuis quelques mois .
    Et cela n’explique pas que ma compagne ai le même comportement vis à vis de ma fille.
    Ce matin j’ai eu le malheur de prendre 2 photos de mes trois enfants ensemble . Elle les a bien sur immédiatement effacées….

  9. klea dit :

    Votre histoire est très compliquée.

    En tout cas j’espère que votre compagne, Madame qui me lisez désormais, n’a pas lu ce qui a été dit d’elle sur d’autres supports et qui est le reflet de l’ignorance des gens. Oui toute souffrance a son origine et toute histoire ses détours et détails cachés.

    Je sais pour vivre une situation très difficile qu’on n’arrive pas à l’indifférence envers un enfant sans raison. Encore moins à ce qui est décrit. Je continue donc de maintenir que si vous en êtes là madame c’est qu’on vous a laissé souffrir et vos propos le confirment.

    Je ne suis pas certaine qu’il faille vous expliquer ici en public… mais sachez madame que sur le forum du site vous trouverez de l’écoute et du soutien. Moi aussi je partage mes galères et croyez moi ça fait du bien. Maintenant je pense que vous êtes à un niveau autre et qu’il faut penser avant tout à votre bébé…

  10. Sabine Coulon dit :

    Bonsoir à tous. Bon, c’est un peu règlements de comptes à OK Corral ici… J’ai suspendu la possibilité de commenter pendant quelque temps par précaution. Je réouvre les commentaires parce que je pense que l’échange a du bon. J’espère que ce post aura été l’occasion d’un dialogue ou d’un pas en avant. Attention en revanche à ne pas confondre cet espace de discussion avec une thérapie. En aucun cas BeauxParents.fr ne saurait ni ne prétend se substituer à un accompagnement psychologique professionnel. Il est parfois bon de le rappeler ;-)

  11. PapaPaumé dit :

    Nous allons probablement nous séparer, cela sera mieux pour tout le monde.

  12. PapaPaumé dit :

    Voila c’est fait, nous dormons chacun de notre coté.
    Ma compagne rejette totalement mes 2 premiers enfants : le week-end dernier nous avons mangé à 3, passé le Week-end à 3…
    Elle refuse tout contact entre notre fils et mes 2 premiers enfants lorsqu’elle est là.
    Elle fait un véritable rejet. impossible de lui faire entendre raison. Nous allons nous faire suivre par un psy mais pour essayer de gérer au mieux la séparation et l’après….
    quel gâchis….

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !