Être stérile et belle-mère

Première chronique de Ninette : le rapport à la (non-)maternité.

Être stérile et belle-mère

publié le 24 avril 2012 par Ninette
Bienvenue sur la chronique de Ninette. Configuration familiale : belle-mère de 29 ans, Ninette a : 1 beau-fils de 19 ans et 1 belle-fille de 16 ans issus d'une première union, 1 beau-fils de 7 ans issu d'une deuxième union, et 1 homme de 47 ans. L'aîné des BF est peu présent. La seconde est maman d'une petite fille de 16 mois. Le plus jeune BF est en résidence alternée. L'épisode qui suit est le tout premier de ses aventures de belle-mère. Chroniques de Ninette, épisode 1, clap !

Devenir maman, c’est quitter son statut de « fille de », c’est un peu comme quitter le monde des ados pour celui des adultes. On est lié à jamais au père de nos enfants, et il ne faut pas se le cacher, une femme mère est mieux respectée qu’une femme sans enfant. Une femme sans enfant est « louche » pour la société. Être mère c’est appartenir à une caste.

Quand toutes vos amies, vos collègues sont enceintes et que vous NON… Eh bien vous vous sentez différente, rejetée, puis petit à petit elles vous écartent du groupe, ça fait mal. Oui être mère c’est une reconnaissance sociale, c’est appartenir à un groupe, mais c’est la société qui nous éduque ainsi. Moi je ne pense pas ainsi. Mais on est entrainé par la société et par nos traumatismes personnels.

Avec le recul je me rends compte que ce désir d’enfant était aussi attaché à des choses très profondes en moi. Ne pas avoir eu d’enfants, ne pas pouvoir en avoir et relever le défi d’ être belle-mère m’a permis de me reconcilier avec moi même et de rechercher ma propre identité.

Aujourd’hui je suis une femme aimée, amoureuse et comblée et une belle-mère reconnue. Là où j’ai encore du chemin à faire c’est la grossesse… et la fusion avec le nourisson. Ce sera une petite plaie en moi mais bien pansée par le reste et la reconnaître c’est déjà un peu la guérir.

La suite dans la prochaine chronique de Ninette…

Crédit photo le no/cc

2 Réponses

  1. klea dit :

    Je n’ose imaginer le chemin qu’il a fallu faire « mentalement » pour en arriver à de tels mots. Je suis admirative. Et j’ai hâte de lire des bribes de cette histoire.

  2. Ninette dit :

    merci :-) oui un long chemin…mais salvateur ! être belle-mère…une voie vers le zen ? je sais plus qui a dit cela un jour…mais c’est pas faux…j’ai du lire ça dans un livre de BP

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !