Les beaux-parents au JT de France 2

Retour sur un dossier du journal de 20h de France 2 consacré au « beau rôle des beaux-parents ».

Les beaux-parents au JT de France 2

publié le 29 mars 2012 par Laetitia Guizol
Mardi 27 mars 2012, le JT de 20h00 de France 2 a consacré son dossier aux beaux-parents de familles recomposées :  « Beaux-parents : le beau rôle ? ». Signe des temps actuels, le sujet interroge. Qui sont ces beaux-parents que l’on voit fleurir dans notre société ? Retour sur un reportage qui a fait réagir.

« Vous imagineriez-vous vivre avec des enfants qui ne sont pas les vôtres ? ». C’est ainsi que David Pujadas introduit le sujet. Un reportage amorce l’enquête par les témoignages de deux familles, enthousiastes et enjouées : les liens beau-parent/beau-fils sont forts, l’entente, cordiale. Pour chacune, la recomposition s’est faite alors que l’enfant avait moins de deux ans. En seconde partie un récapitulatif de statistiques de l’INSEE annonce un chiffre national de près de 600 000 familles recomposées. Le non-statut du beau-parent est mentionné, l’approche reste de l’ordre d’un constat succinct. En résumé un beau-parent, c’est presque un parent, mais sans le rôle ingrat, et avec quelques nécessités de souplesse, et tout se passe super bien ! Pas de statut ni de droit, et moins de 600 000 familles concernées.

Parler des beaux-parents au JT de 20h00, c’est très utile, incontestablement. Pourtant l’angle choisi par la rédaction de France 2 interpelle. Les familles témoins y sont caricaturales, et marginales de surcroît : c’est l’harmonie parfaite. Tant mieux pour elles, et il y en a c’est un fait, pour lesquelles tout se passe à merveille. Mais est-ce représentatif des familles recompo ? Non. Par ailleurs, les chiffres auraient mérité d’être mis en perspective tant ils excluent une immense proportion de beaux-parents (par exemple préciser que seul le foyer de résidence de l’enfant est comptabilisé, excluant celui du parent qui n’a pas la garde).

On comprend alors la réaction des beaux-parents qui ne se s’est pas faite attendre sur Twitter et Facebook. La communauté y manifeste une lassitude à l’égard des médias : « Rien de particulier ! Deux familles modèles qui s entendent a merveilles avec les beaux enfants qu ils considèrent comme leur enfant…. complètement non représentative ! » ; ou encore  « je n’ai pas trouvé que c’était un reportage représentatif des familles recomp. Mais c’est pas étonnant. »

Et si on arrêtait de demander aux familles recomposées et aux beaux-parents d’être parfaits ? Les familles classiques ont compris ça depuis longtemps, et ne cherchent plus à l’être ! Elles ont bien raison.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Vous êtes-vous reconnu(e) dans ce dossier ?
Rendez-vous directement à la minute 37 pour revoir le reportage de France 2 sur les beaux-parents au 20h

3 Réponses

  1. mathou dit :

    Je viens enfin de prendre le temps de regarder le reportage … C’est vrai que le ton est largement angélique, que tout est beau dans le meilleur des mondes. Et puis c’est chouette quand même de voir cette image là aussi de la famille recomposée c’est sûr !
    Mais, ce qui m’énerve le plus je crois, c’est le petit brief à la fin avec des « beaux » chiffres et les statistiques ni fait ni à faire où l’on dit quand même « on ne sait pas par contre si les enfants de familles recomposées réussissent mieux ou moins bien à l’école », sous-entendu, quand même ils devraient moins s’en sortir dans la vie mais on a pas assez de recul encore pour le dire, c’est dommage. (nan parce que c’est IMPORTANT de le savoir hein bien évidemment, ce sont des ratés ces enfants là …).
    Mince quoi, la famille recomposée n’est pas une maladie … !!
    Cela ne sert à rien de faire la morale, de culpabiliser encore plus des parents et des beaux-parents qui se cassent la tête tous les jours pour essayer de faire en sorte que leurs enfants, leurs beaux-enfants soient biens et équilibrés.
    Une famille recomposée – comme une famille dite « normale » – ne peut pas être parfaite, et heureusement, c’est en cela que je l’aime moi, ma petite famille recomposée !

  2. Agnes dit :

    En vrai, des familles « normales » , j’en connais pas, moi… et pourtant j’en voit plein dans mon boulot, des familles .
    Par contre , c’est pas juste de dire :  » Et si on arrêtait de demander aux familles recomposées et aux beaux-parents d’être parfaits ? Les familles classiques ont compris ça depuis longtemps, et ne cherchent plus à l’être ! Elles ont bien raison.  »
    Non, les parents des familles « classiques » font eux aussi des pieds et des mains pour être parfaits : la pression sociale reste très forte.
    Reste que la place de BP est dingue car elle se joue sur le fil du rasoir. En fait , il faut juste se dire que s’il y a des moments chouettes avec ses beaux-enfants, c’est formidable; et sinon, tant pose… après tout, ils ont déjà deux parents dont c’est le job, non?….
    :)

  3. klea dit :

    @Agnes : la pression sociale est certes forte sur les parents pour qu’ils soient parfaits, mais depuis quelque temps déjà, le tabou des mères (on ne parle JAMAIS des pères) « normales et imparfaites » n’en est plus un et nombreuses sont les femmes à se soulever contre la pression sociale sur leur rôle de mère ! Nombreux sont aussi les reportages à en parler. En revanche, quand on est marâtre on doit forcément être parfaite, la pression de ce côté ne faiblit pas. Je crois que c’est parce que les gens se disent « bah elle le savait avant, elle a choisi ! » alors qu’on ne choisit pas réellement et qu’on ne sait jamais avant comment le futur se déroulera.

    Sinon, pour ce reportage, ni fait ni à faire. Pas représentatif pour le moins du monde et ne prenant pas en compte la très grande diversité des situations des familles recomposées. Mais je ne crois pas qu’on puisse s’attendre à autre chose dans un JT.

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !