Le complexe de la marâtre

Un livre de Catherine Audibert pour réfléchir à la place que devrait ou pourrait prendre toute Belle-Mère.

Le complexe de la marâtre

publié le 7 février 2012 par Dominique Devedeux
Catherine Audibert nous invite à réfléchir à la place que devrait, pourrait prendre toute Belle-Mère et se mettre au défi d’être tout sauf cette horrible Marâtre diabolisée, méprisée.

Au travers des récits de femmes dans différentes situations – beaux-enfants petits ou adolescents, filles ou garçons, belles-mères avec ou sans enfant – Catherine Audibert décrit les difficultés d’adaptation que rencontrent les marâtres, et surtout l’énorme travail psychique que leur demande la cohabitation, le difficile partage de l’intimité, les soins, mais pas l’éducation d’enfants qui ne sont pas les leurs, et qui n’hésitent pas à le leur rappeler en situation de crise. Comment tout pardonner, tout partager avec des enfants sans être passées pour eux par la case maternité ? Comment les aimer, ou accepter de ne pas y parvenir ?

Elle met en avant le rôle primordial que tient, ou devrait tenir le père, pilier de la famille recomposée, lien commun entre les enfants d’une autre qui sera toujours la première, et sa nouvelle compagne, trop souvent considérée comme une ‘’mère au rabais’’. C’est entre les mains du père que réside l’harmonie de la famille recomposée. C’est lui qui permet, ou pas, à chacun de trouver et garder sa place. C’est à lui de veiller à ce que sa nouvelle compagne soit respectée par ses enfants, ET son ex.

Il ressort de son livre un autre point non négligeable : le nouveau couple ne se sent plus jamais seul et insouciant. Les alternances de garde ne permettent pas au couple de retrouver les tendres élans de ses débuts. L’empreinte des enfants est désormais présente quand ils sont absents, laissant le père frustré et vide après leur départ, la belle-mère frustrée, et coupable de se sentir soulagée qu’ils soient repartis. Ils ne sont plus là, pourtant le malaise et les conflits demeurent, à débattre, à résoudre, omniprésents. Difficile du jour au lendemain de redevenir un couple amoureux, de gommer les tensions, les frictions !

Tout comme plane et pèse sur le couple la présence insaisissable, mais tangible et gênante comme un membre fantôme, de la mère, l’ex., qui n’entend pas lâcher sa place de ‘’Reine mère’’, ses privilèges, et sa priorité. D’autant que le père n’est pas toujours insensible à la rivalité entre ses deux femmes, puisqu’il en est l’enjeu.

Ce livre nous rappelle qu’ en nous tous demeure l’enfant que nous avons été. Les blessures dont nous avons souffert ne sont pas forcément refermées. Vivre en famille recomposée est un schéma idéal pour raviver d’anciennes souffrances : séparations, jalousies, partage forcé, favoritisme, etc … Tous les éléments sont là pour mettre le feu aux poudres, et nous ramener à l’état d’enfant insatisfait face à des enfants avides qui ne lâcheront pas le morceau … après tout, c’est leur père, pas le nôtre !

Acheter Le complexe de la marâtre de Catherine Audibert

Le Complexe de la marâtre, de Catherine Audibert
Editions Petite bibliothèque Payot
Crédit image : détail couverture illustration © Catherine Audibert

 

Poster un commentaire

Enregistrez-vous en quelques secondes sur BeauxParents.fr pour poster un commentaire ou connectez-vous avec votre compte !